NOUVELLES

Manon Massé: la semaine de la Fierté est toujours nécessaire, malgré les gains

13/08/2016 09:05 EDT | Actualisé 13/08/2016 09:05 EDT
ASSOCIATED PRESS
A gay rights activist dances under a rainbow flag during the Gay Pride parade in downtown Athens, on Saturday, June 4, 2011. Around 2000 people took part in the march. (AP Photo/Kostas Tsironis)

La semaine de la Fierté, qui se terminera dimanche par un grand défilé au centre-ville de Montréal, est toujours nécessaire, malgré les gains importants réalisés pour la reconnaissance de la communauté LGBTQ au Québec ces dernières années.

C'est ce que soutient en entrevue à La Presse canadienne la députée de Québec solidaire, Manon Massé, estimant qu'il y a encore beaucoup de travail de sensibilisation et d'éducation à faire, particulièrement pour les transgenres.

Mme Massé affirme que plusieurs préjugés persistent, notamment au sein des professionnels de la santé et du secteur de l'éducation.

La députée rappelle par ailleurs que des actes ou agressions transphobes et homophobes se produisent encore quotidiennement au Québec. Elle souligne du même souffle qu'un de ses amis en a été victime la semaine dernière.

Manon Massé souhaite que toute la population participe au défilé de la Fierté dimanche, un moment "rassembleur", précise-t-elle, "pour exprimer que le Québec est fier de sa diversité".

Le premier ministre Justin Trudeau a déjà confirmé sa présence. Selon Mme Massé, c'est un "signal très important", parce qu'en assistant à l'événement, le premier ministre vient dire: "Je reconnais que vous existez".

VOIR AUSSI:

Justin Trudeau à la Fierté gaie de Toronto 2016