NOUVELLES

Rosie MacLennan défend avec succès son titre olympique au trampoline

12/08/2016 03:32 EDT | Actualisé 12/08/2016 07:29 EDT
La Presse canadienne

RIO DE JANEIRO - Rosie MacLennan a inscrit son nom dans l'histoire olympique canadienne, vendredi.

MacLennan a offert une éblouissante performance à sa dernière routine pour défendre avec succès son titre olympique en décrochant l'or au trampoline. Elle est devenue la première athlète féminine à défendre son titre olympique avec succès, elle qui avait aussi récolté l'or aux Jeux de Londres, en 2012.

"C'est incroyable, a dit MacLennan. Je ne sais pas si les deux se comparent, mais c'est absolument exceptionnel."

MacLennan, de King City, en Ontario, était assurée d'une médaille après sa prestation en finale qui lui a valu 56,465 points avec deux concurrentes encore à venir.

MacLennan n'était pas certaine de participer aux Jeux de Rio puisqu'elle a subi des commotions cérébrales. Elle s'est battue contre les maux de tête, les problèmes de vision et des difficultés d'élocution pour en arriver où elle est aujourd'hui.

"Ç'a été très difficile par moment, a expliqué MacLennan. C'était aussi un bon rappel de mon amour pour le sport. Parce que si je ne l'aimais pas, j'aurais abandonné."

La championne du monde en titre, la Chinoise Li Dan, a enregistré un score de 55,885 points, remportant le bronze quand Tatsiana Piatrenia, du Bélarus, a pris la cinquième place avec sa dernière routine. La Britannique Bryony Page (56,040) a empoché l'argent.

La médaille d'or de MacLennan n'a pas été la seule médaille canadienne, vendredi. Les rameuses Lindsay Jennerich et Patricia Obee ont terminé leur course en puissance pour décrocher l'argent au deux de couple poids léger.

Tirant de l'arrière par près de trois secondes à la moitié du parcours, le duo de Victoria a réduit l'écart à 1,63 secondes avant les 500 derniers mètres.

"Si nous ne pouvions faire quoi que ce soit jusqu'à ce dernier 250 mètres, notre dernier 250 est si fort que je savais que nous allions obtenir une médaille de bronze, au moins, a déclaré Obee. L'ambiance dans le bateau, c'était de foncer et que l'or était accessible, ou une médaille quelconque."

Elles ont complété la course en sept minutes 5,88 secondes lors d'une matinée pluvieuse au stade de Lagoa, juste derrière les Néerlandaises Ilse Paulis et Maaike Head en 7:04,73. Les Chinoises Wenyi Huang et Feihong Pan ont causé la surprise en se classant troisième en 7:06,49.

En début de journée, Carling Zeeman, de Cambridge, en Ontario, a pris le quatrième rang en demi-finale du skiff féminin, ratant sa qualification pour la finale. Elle sera de la course de consolation, samedi. Le huit de pointe féminin participera pour sa part à la finale de samedi.

Le bronze échappe au duo "Pospistor"

Le duo formé par Vasek Pospisil et Daniel Nestor aurait pu ajouter une troisième médaille à la récolte canadienne du jour 7, mais le bronze leur a échappé. Ils se sont inclinés 6-2, 6-4 face aux Américains Steve Johnson et Jack Sock en double masculin.

Vingt-quatre heures après leur échec crève-coeur contre les Espagnols Rafael Nadal et Marc Lopez, au terme de deux bris d'égalité, les deux Canadiens ont été inefficaces sur leurs premières balles de service, tout particulièrement lors de la manche initiale. Le match aura duré 63 minutes.

Le jeu a été plus serré en deuxième manche, mais une double faute de Nestor lors du cinquième jeu a donné l'ouverture dont Johnson et Sock avaient besoin. Ils ont tenu bon en route vers la médaille de bronze.

Ils ont mis fin au match lorsque Pospisil a retourné le service de Johnson à l'extérieur des limites du jeu.

Par ailleurs, la boxeuse Mandy Bujold, de Kitchener, en Ontario, a gagné par décision unanime dans son combat préliminaire face à Yodgoroy Mirzaeva, de l'Ouzbékistan, chez les 51 kilos. Il s'agissait de son premier combat olympique.

L'équipe masculine de hockey sur gazon a mis un terme à sa série de défaites à Rio, en concluant la ronde préliminaire avec un verdict nul de 2-2 contre l'Inde. Le capitaine de l'équipe, Scott Tupper, a marqué deux fois pour le Canada.

Miranda Ayim a quant à elle inscrit huit points pour mener l'équipe de basketball féminin dans un revers de 81-51 face aux États-Unis.

INOLTRE SU HUFFPOST

Rio 2016: les médailles canadiennes