DIVERTISSEMENT

5 ans plus tard, le destin imaginé de quatre carrés rouges

12/08/2016 10:49 EDT | Actualisé 12/08/2016 10:54 EDT
ART & ESSAI PRODUCTIONS

Que reste-t-il des manifestations étudiantes du printemps 2012 au Québec? Les réalisateurs Mathieu Denis et Simon Lavoie ont voulu imaginer la réponse avec leur film Ceux qui font les révolutions à moitié n'ont fait que se creuser un tombeau.

Présenté en première mondiale au prochain Festival international du film de Toronto sous le titre Those Who Make Revolution Halfway Only Dig Their Own Graves, le film imagine le destin et la vie, cinq ans plus tard, de quatre jeunes dans la mi-vingtaine, joués par Charlotte Aubin, Laurent Bélanger, Emmanuelle Lussier Martinez et Gabrielle Tremblay. Ces quatre personnages ont activement participé aux manifestations de 2012.

Il est décrit par le TIFF comme «évoquant le film La Chinoise de Jean-Luc Godard, fusionnant la fiction et la réalité en racontant l'histoire d'une cellule de la gauche radicale québécoise, dont l'objectif est de créer le chaos à Montréal pour renverser le gouvernement.»

Que sont devenus les manifestants de 2012?

Les deux réalisateurs ont aussi travaillé ensemble pour le film Laurentie qui est sorti fin 2011 et a souvent été présenté dans les universités et cégeps durant le printemps 2012.

«Ce film parlait du désengagement d'une certaine génération et quand on le présentait, on se faisait souvent aborder pour nous dire qu'on avait eu tort. Mais avec le recul, on a réalisé que cette effervescence s'était éteinte», explique Mathieu Denis en entrevue téléphonique.

Le questionnement sur les conséquences du printemps érable, la surprise de constater que le mouvement avait peu été analysé a poussé les deux réalisateurs à faire un film.

«On s'est demandé ce qu'étaient devenus ces étudiants qui manifestaient et on l'a imaginé en s'inspirant librement des événements de 2012. Les quatre personnages principaux, très engagés, constatent l'échec du printemps érable cinq ans plus tard.» - Mathieu Denis

Ce dernier a une opinion bien arrêtée sur les suites du printemps érable.

«Oui, le mouvement s'est effondré. Le simple fait que le Parti libéral, une organisation contre laquelle le mouvement s'élevait le plus, soit de retour au pouvoir démontre cette faillite.» - Mathieu Denis

printemps

Une citation de Saint-Just comme titre

Le long titre du film est une citation du révolutionnaire français Saint-Just. « Ça décrit bien la réalité. Quand on s'attelle à changer les choses, il faut le faire jusqu'au bout, sinon le mouvement s'effondre et parfois, on recule. On a fait un pas en avant, mais deux pas en arrière, c'est un peu ce que je ressens », soutient Mathieu Denis.

Aussi, ce dernier s'explique mal l'opposition d'une partie de la société et du gouvernement face aux manifestants, et il se questionne sur les conséquences de la répression, sur le découragement que ça a engendré chez les personnes de la génération concernée.

C'était inacceptable et inexcusable. On leur a dit que leur opinion n'avait pas de valeur. Quand une génération se lève et qu'on l'étouffe, quel en sera l'impact? Ça sera néfaste, mais j'espère qu'ils vont se relever. - Mathieu Denis

Une sortie pour les cinq ans du printemps érable

printemps

Le film sortira en salle au printemps 2017, cinq ans après les événements. Ce n'était pourtant pas planifié. Qu'espère le réalisateur pour ce film? «J'espère que ça ne laissera personne indifférent et que ça provoquera des réflexions, des débats. Le Québec, et le monde en général, est dans une période stagnante».

Est-ce que les jeunes sont blâmés dans le film?

«La jeunesse a le dos large, mais je ne les jugerais pas ni ne les blâmerais. Ils n'ont pas été appuyés par la société, par ma génération, ils ont été réprimés avec une violence incroyable.» - Mathieu Denis

Ceux qui font les révolutions à moitié n'ont fait que se creuser un tombeau est le troisième long métrage de Mathieu Denis, après Laurentie et Corbo. C'est le quatrième film du coréalisateur Simon Lavoie.

Abonnez-vous à notre page HuffPost Québec Divertissement
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Films de la semaine