VIDEO

Bombardier a perdu près de 500 millions $US au deuxième trimestre

05/08/2016 07:10 EDT | Actualisé 05/08/2016 09:26 EDT

MONTRÉAL - Bombardier a affiché une perte nette avoisinant le demi-milliard de dollars américains au deuxième trimestre, période au cours de laquelle la multinationale a accéléré la cadence de production de sa famille d'avions CSeries.

Le constructeur d'avions et de trains a perdu 490 millions $ US, ou 24 cents US par action, par rapport à un profit de 125 millions $ US, ou six cents US par action, à la même période il y a un an.

Néanmoins, ce fut un "trimestre charnière" pour la CSeries, qui a commencé à générer des revenus, s'est félicité jeudi le président et chef de la direction de Bombardier, Alain Bellemare.

"Nous avons respecté nos engagements financiers, atteint les jalons de nos programmes et placé Bombardier pour qu'elle réalise ses prévisions à la fois pour l'exercice et pour 2020", a-t-il indiqué.

En juin dernier, l'entreprise a livré son premier appareil CS100

à Swiss International Airlines _ son client de lancement _ et cet appareil transporte des passagers depuis le mois dernier.

Toutefois, Bombardier a vu l'un de ses plus importants clients de la CSeries, la compagnie de location russe Ilyushin Finance, réviser

à la baisse sa commande passée en 2013.

Ses 32 commandes fermes pour le CS300 et dix options deviennent ainsi 20 commandes fermes pour le CS300 et un Q400 avec des options pour cinq Q400 supplémentaires.

Au deuxième trimestre, Bombardier (TSX:BBD.B) a également vu ses revenus fléchir de 6,5 pour cent, à 4,3 milliards $ US.

Abstraction faite des éléments non récurrents, l'entreprise a affiché une perte ajustée de 83 millions $ US, ou six cents US par action, en comparaison avec un bénéfice de 145 millions $ US, ou six cents US, au deuxième trimestre de l'exercice précédent.

Les analystes sondés par Thomson Reuters tablaient sur une perte ajustée par action de cinq cents US ainsi qu'un chiffre d'affaires de 4,17 milliards $ US.

Walter Spracklin, de RBC Marchés des capitaux, s'est montré encouragé par les résultats, notant un ton plus positif de la part de la direction chez Bombardier.

"On a confirmé que les dépenses prévues pour compléter le programme de la CSeries demeuraient inchangées, écrit l'analyste dans une note. C'est un élément positif."

Bombardier a par ailleurs utilisé 490 millions $ US en flux de trésorerie au deuxième trimestre, ce qui est nettement moins que les 808 millions $ US dépensés il y a un an.

Par ailleurs, l'entreprise a réitéré ses prévisions pour l'exercice en cours. Ses revenus devraient osciller 16,5 milliards $ US et 17,5 milliards $ US alors que la fourchette de son bénéfice d'exploitation ajusté devrait être entre 200 millions $ US et 400 millions $ US.

Voir aussi:


La CSeries de Bombardier


Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter