NEWS

Denis Shapovalov, le nouveau visage du tennis canadien

27/07/2016 01:04 EDT | Actualisé 27/07/2016 01:06 EDT
Toby Melville / Reuters
Britain Tennis - Wimbledon - All England Lawn Tennis & Croquet Club, Wimbledon, England - 10/7/16 Canada's Denis Shapovalov celebrates during the boys singles final against Australia's Alex De Minaur REUTERS/Toby Melville

L'émergence d'une jeune vedette locale, Denis Shapovalov, a aidé à soigner un moral déprimé par le retrait du tournoi de la Coupe Rogers des étoiles du tennis Roger Federer, Andy Murray et Rafael Nadal.

Denis Shapovalov, 17 ans, a créé la surprise en battant l'Australien Nick Kyrgios en trois manches lundi soir, à son premier match du tableau principal. Le joueur de Richmond Hill avait demandé à jouer sur le court central, même s'il est le plus jeune joueur du tournoi.

« Il y avait une atmosphère incroyable pour un lundi soir », a constaté le directeur du tournoi Karl Hale.

« Jouer contre le 19e joueur mondial et le battre en trois manches, c'était la chose la plus incroyable que j'ai jamais vue. L'atmosphère était électrique, le meilleur lundi soir de notre histoire. »

Shapovalov est rapidement devenu la vedette et l'histoire du jour du tournoi.

Le gaucher aura l'occasion de jouer à une heure de grande écoute mercredi. Il sera en action sur le court central immédiatement après une autre vedette locale, Milos Raonic.

Raonic affrontera le Taïwanais Yen-Hsun Lu, après avoir reçu un laissez-passer pour le premier tour.

La photo de Shapovalov a aussi été ajoutée sur la page principale du site internet du tournoi, au côté de Novak Djokovic et de Milos Raonic.

« On veut promouvoir nos Canadiens. On n'a jamais été capable de faire dans le passé. Ils ne se rendaient jamais assez loin pour ça, a ajouté Hales. Maintenant on a un champion junior de Wimbledon et un finaliste à Wimbledon en Raonic. Les deux jouent mercredi soir contre d'excellents adversaires. Ça va être toute une soirée. »

Denis Shapovalov est resté humble sur son nouveau statut de tête d'affiche.

« C'est excitant. J'essaye par contre de ne pas le voir comme ça. Je me concentre sur mon jeu et sur mon match, pas sur ce qui est autour de moi. »

Sous les projecteurs

Le mois de juillet a été un mois trépidant pour le jeune Ontarien. Après avoir remporté le titre junior à Wimbledon, il a été l'objet d'une attention renouvelée de la part des médias et du public. Il a aussi fait ses débuts chez les seniors à Washington, mais a perdu son match de premier tour contre Lukas Lacko.

Son entraîneur Adriano Fuorivia croit que l'adolescent gère bien l'attention.

« Il devient de plus en plus célèbre et il reçoit des messages de personnes que ça fait cinq ans qu'il n'a pas vus. Mais au-delà de ça, il est capable d'oublier tout ça et de se concentrer sur la tâche à faire. »

L'adversaire de Shapovalov, le Bulgare Grigor Dimitrov, ne sera pas devant l'inconnu mercredi. Les deux joueurs ont occasionnellement pratiqué ensemble.

Même si les deux se connaissent, Shapovalov ne s'attend pas à des faveurs.

« Ça va être un match difficile pour moi, comme le match que j'ai joué contre Nick [Kyrgios]. C'est un joueur expérimenté qui a le talent pour être dans le top 10. », a analysé Shapovalov.

L'émergence de la jeunesse sur le circuit de l'ATP avec Shapovalov et Dominic Thiem, no 9 mondial à 22 ans, est une bonne nouvelle pour les vétérans.

« L'apparition de nouveaux visages est vraiment une bonne chose pour le tennis. Depuis plusieurs années, ce sont toujours les mêmes joueurs qui réussissent, il n'y avait pas beaucoup de jeunes talents. Je crois qu'il [Shapovalov] possède définitivement ce qu'il faut pour progresser et, quand il aura travaillé sur ses faiblesses, être dans le top mondial », a déclaré le Tchèque Tomas Berdych.

Les autres Canadiens en action aujourd'hui

Le Britanno-colombien Vasek Pospisil affrontera le Français Gaël Monfils, récemment victorieux au tournoi de Washington

Peter Polansky se battra contre le Tchèque Radek Stepanek. Tout de suite après la conclusion de cet affrontement, c'est le Torontois Steven Diez qui foulera le court contre l'Australien Bernard Tomic.

Voir aussi:


Coupe Rogers : En mode décontracté pour Eugenie Bouchard