NOUVELLES

Phénix a exposé la vie privée de milliers de fonctionnaires fédéraux

20/07/2016 09:33 EDT | Actualisé 20/07/2016 09:33 EDT

Le nouveau système de paye automatisé Phénix du gouvernement fédéral, qui connaît de nombreux ratés depuis sa mise en service au début de l'année, a violé la vie privée d'employés de l'État, selon ce qu'a appris CBC.

Des documents récemment rendus publics montrent que des cadres supérieurs de la fonction publique ont été avisés, le 18 janvier dernier, que le système présentait des failles exposant les données personnelles des employés, dont leur numéro d'assurance sociale.

Malgré les avertissements, le système informatique a été mis en service sans que les syndicats et les employés soient informés que la sécurité de leur dossier personnel n'était plus garantie.

La mise au jour de cette violation de la vie privée apparaît dans des documents obtenus par CBC grâce à la Loi sur l'accès à l'information.

Les documents, préparés par Services publics et Approvisionnement Canada, indiquent que jusqu'à 70 000 fonctionnaires ont eu accès aux détails personnels de la totalité des 300 000 employés dont la paye est traitée par le système Phénix.

Une porte-parole du Commissariat à la vie privée, Valerie Lawton, confirme que le problème a été porté à l'attention de son organisme et qu'un suivi a été fait. Elle a souligné qu'elle ne pouvait pas donner d'autres détails sur cette affaire.

De son côté, la ministre des Services publics et de l'Approvisionnement, Judy Foote, affirme qu'elle n'a pris connaissance du problème que cette semaine. « On m'a dit qu'aucune des informations n'a été rendue publique [trad. libre] », a-t-elle précisé.

Le dossier au bureau du Commissariat à la protection de la vie privée

La ministre affirme avoir remis le dossier entre les mains du Commissariat à la protection de la vie privée pour fin d'enquête. Elle souhaite maintenant se concentrer à régler les problèmes de paye des employés de l'État.

Pour Chris Aylward, vice-président exécutif national de l'Alliance de la Fonction publique (AFPC), qui vient tout juste d'être mis au courant de la situation, il s'agit d'une autre démonstration du cafouillage du nouveau système.

Les documents obtenus par CBC montrent que l'information concernant cette atteinte à la vie privée avait été retirée d'un important document d'évaluation des facteurs relatifs à la vie privée. Chaque ministère doit produire ce genre de document lorsqu'un nouveau programme ou système qui pourrait porter atteinte à la vie privée est mis en place.

Les détails du problème ont été retirés du rapport le 21 janvier, après que des représentants du gouvernement eurent assuré que le problème avait été résolu.

Toutefois, le problème aurait persisté au moins jusqu'en avril et était identifié comme représentant un risque potentiel de vol d'identité. « Malheureusement, il ne s'agit pas d'une situation imprévisible [trad. libre] », peut-on lire dans le document obtenu par CBC.

Le système de paye ne devait permettre qu'à certains employés des ressources humaines d'un ministère d'avoir accès au dossier personnel d'employés de ce même ministère. Cependant, en raison d'une faille, des milliers de fonctionnaires ont pu avoir accès aux dossiers de tous les employés de tous les ministères.

La ministre Foote a précisé que davantage de détails seraient divulgués dans cette affaire jeudi.

Selon les documents obtenus par CBC, la faille du système aurait représenté une violation de la section 8 de la Loi sur la protection des renseignements personnels. Ottawa pourrait donc s'exposer à des poursuites.

La ministre Foote et le président du Conseil du Trésor, Scott Brison, ont tous deux blâmé le précédent gouvernement pour les cafouillages de Phénix, bien que la décision d'aller de l'avant avec l'implantation du système ait eu lieu sous les libéraux.

Une situation inacceptable, selon le premier ministre

Questionné sur les ondes de RDI sur les ratés du système mercredi matin, le premier ministre Justin Trudeau a souligné que la situation était inacceptable. Il a ajouté que son gouvernement travaillait très fort pour régler les problèmes.

Le premier ministre a rappelé qu'il s'était fait élire en promettant de respecter les fonctionnaires.

«De s'assurer qu'ils soient payés comme il le faut et respectés dans leur vie privée est essentiel.» - Justin Trudeau, premier ministre du Canada

M. Trudeau a précisé que le gouvernement envoyait des chèques d'urgence aux employés qui ont subi des problèmes de paye et qui en ont besoin.

D'après CBC

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter