NOUVELLES

Sherbrooke donne un sursis aux fumeurs dans les parcs

19/07/2016 10:20 EDT | Actualisé 19/07/2016 10:21 EDT
BSIP/UIG via Getty Images
Holding a cigarette

Sherbrooke reporte à l'automne l'application de la loi interdisant de fumer dans les parcs, une décision qui plaît aux organisateurs de festivals. D'un côté comme de l'autre, la question qui brûle les lèvres est de savoir comment appliquer cette loi en vigueur depuis le 26 mai.

Pour le conseiller municipal Marc Denault, il doit d'abord y avoir un effort de sensibilisation.

« Avant de la mettre en application, il va falloir faire de l'affichage, de l'éducation et de la sensibilisation. Je pense que ça aurait été mal vu à une fête comme la Fête du Lac d'arriver en force et de donner des contraventions aux contrevenants », explique celui qui est également président du comité de la sécurité publique.

marc denault

Marc Denault, conseiller municipal à Sherbrooke

Le Service de police de Sherbrooke (SPS) entend tout de même demander aux citoyens « de faire preuve de respect ».

«On sait que la loi est là. On connait l'esprit de la loi et le but de cela, mais les policiers ne seront pas en monde application et sanctions pour ceux qui ne respecteront pas cela.»

- Samuel Ducharme, SPS

La décision de Sherbrooke donne un répit aux organisateurs de festivals à Sherbrooke. Ces derniers réfléchissent déjà à des façons d'appliquer la loi l'an prochain.

Une section « fumeurs »

Lors du Festival des Traditions du monde, au mois d'août, il sera interdit de fumer sous les chapiteaux, à l'intérieur du Centre Julien-Ducharme et - une nouveauté - à la place des jeux pour enfants.

L'an prochain, la directrice générale du Festival, Malika Bajjaje, songe à réserver un espace pour les fumeurs.

« On va mettre une zone fumeurs pour accommoder les gens qui aiment le Festival, mais qui aiment fumer. Je ne peux pas vous dire c'est où par rapport au site parce que l'an prochain, c'est notre 20ème et on va réaménager le site. Il y aura un espace vraiment pour les fumeurs », dit-il.

festival traditions

Le Festival des traditions du monde de Sherbrooke (archives)

De son côté, le directeur général de la Fête du Lac des Nations, Jean-Pierre Beaudoin, craint que l'application de la loi reste difficile, même avec de la signalisation.

«Ils ont une job à faire pour mettre cela en place. Qui va gérer tout cela? Parce qu'on n'est pas des policiers, on n'est pas là pour faire appliquer des règlements.»

- Jean-Pierre Beaudoin

À l'instar des policiers et de la Ville, le directeur entend simplement demander cette année la « collaboration » des gens.

VOIR AUSSI:

10 raisons pour ne pas fumer


Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter