NOUVELLES

Deux pilotes d'Air Transat accusés en Écosse d'avoir voulu voler en état d'ébriété

19/07/2016 07:03 EDT

Les deux pilotes d'Air Transat soupçonnés d'avoir voulu piloter un avion en état d'ivresse ont été accusés mardi en Écosse. Ils resteront détenus provisoirement.

Alors qu'ils devaient quitter l'Écosse pour le Canada, Jean-François Perreault et Imran Zafar Syed ont été arrêtés lundi à l'aéroport de Glasgow.

Des employés de la compagnie aérienne ont avisé les policiers après que le comportement des pilotes eut soulevé des inquiétudes sur leur capacité à piloter l'avion pour le vol transatlantique.

La compagnie aérienne ne souhaite pas commenter avant la fin de l'enquête.

«Air Transat a appris l'arrestation de membres de l'équipage assignés au vol de Glasgow en direction de Toronto. Nous attendrons les résultats de l'enquête et la fin des procédures judiciaires avant d'émettre un commentaire. La sécurité des passagers et des membres de nos équipages sont et demeureront notre priorité à Air Transat.» - Pierre Tessier, un porte-parole d’Air Transat

L'Airbus 310 d'Air Transat devait décoller de Glasgow lundi à 13 h en direction de Toronto lorsque des agents de police ont intercepté les deux hommes âgés de 37 et 39 ans. Ils devront comparaître devant une cour de la ville de Paisley.

Ce que permet la loi britannique sur la consommation d'alcool au Royaume-Uni :

Les pilotes ont été arrêtés en vertu de la section 93 de la loi sur la sécurité des transports et chemins de fer (Railways and Transport Safety Act 2003), dont une section de la loi réglemente la consommation d'alcool.

Elle établit que le fait de remplir ou de se préparer à remplir certaines fonctions liées à l'aviation sous l'influence d'une quantité d'alcool dépassant les limites permises constitue une infraction.

Les taux établis par la loi pour les activités menées par les membres de l'équipage et les contrôleurs aériens :

  • Dans le sang : 20 mg d'alcool par 100 ml
  • Dans le cas d'une analyse d'haleine : 9 microgrammes par 100 ml
  • Dans l'urine : 27 mg d'alcool par 100 ml

Le taux d'alcool autorisé représente moins de la moitié de la limite d'alcool permise pour la conduite automobile en Écosse, qui se situe à 50 mg par 100 ml de sang.

Quiconque est reconnu coupable d'avoir commis une infraction à la loi est passible de deux ans de prison ou d'une amende, ou les deux.

Ce que permet la loi canadienne :

Le chapitre 8 du Règlement de l'aviation canadien interdit au personnel navigant de boire des boissons alcoolisées dans les huit heures avant d'entrer en service.

Comme le stipule l'article 602.03 des règles d'utilisation et de vol du Règlement de l'aviation canadien, il est interdit à tout membre d'un équipage de travailler sous l'influence de l'alcool:

Il est interdit, selon l'article 602.03, à toute personne d'agir en qualité de membre d'équipage d'un aéronef dans les circonstances suivantes :

  • dans les huit heures qui suivent l'ingestion d'une boisson alcoolisée;
  • lorsqu'elle est sous l'effet de l'alcool;
  • lorsqu'elle fait usage d'une drogue qui affaiblit ses facultés au point où la sécurité de l'aéronef ou celle des personnes à bord de l'aéronef est compromise de quelque façon.

Les passagers en colère

Plusieurs passagers ont exprimé leur colère sur ce qu'ils considèrent être un manque d'explications au sujet du retard.

Le Torontois Nick Davis a déploré sur Twitter avoir été « ignoré toute la journée » par la compagnie aérienne.

En référence au numéro de vol, un autre passager a écrit : « TS725, 22 heures de retard. Je commence à penser que les problèmes opérationnels sont plutôt des problèmes avec les employés. La police impliquée, pourquoi? Répondez svp Air Transat. »

S'excusant du retard au passager Sean Brown sur Twitter, la compagnie aérienne a répondu : « Pour des raisons opérationnelles, nous n'avons pas le choix. »

Les 250 passagers qui devaient s'envoler vers le Canada ont été logés à l'hôtel pour la nuit en attendant un autre vol. Leur avion a décollé à 10 h 30 mardi matin en direction de Toronto, où il devrait atterrir en début d'après-midi.

Voir aussi:

Les pires compagnies aériennes du monde


Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter