NOUVELLES

Subban est présenté aux médias de Nashville, est emballé de jouer pour les Preds

18/07/2016 07:44 EDT | Actualisé 18/07/2016 07:44 EDT

L'ancien défenseur du Canadien P.K. Subban est revenu sur la transaction qui l'a mené de Montréal à Nashville, lundi, lorsqu'il a été présenté aux médias par les Predators.

« Les dernières semaines ont été des montagnes russes d'émotions, mais j'ai hâte de jouer avec les Predators et d'avoir l'occasion de gagner une Coupe Stanley », a-t-il souligné.

Le nouveau défenseur de Nashville est clair dans ses intentions : « Je suis ici pour gagner une Coupe Stanley et c'est à ça que je veux contribuer, précise-t-il.

« J'ai 27 ans, je suis dans la ligue depuis sept ans, j'ai deux finales de l'Est à mon actif et je veux passer à une autre étape et gagner la Coupe. Je suis d'avis que l'occasion est présente à Nashville. »

Subban veut prendre son temps, même si l'impatience l'habite. Cela veut d'abord dire bien connaître ses collègues, l'équipe et son environnement physique.

« Je veux commencer par rencontrer mes coéquipiers, découvrir la ville et apprendre mon rôle au sein de l'équipe. C'est un marathon et non un sprint jusqu'à la Coupe Stanley. Je dois traverser chacune des étapes. »

Mais avant, il a pris bien soin de s'acclimater au rythme de la ville de country. Dimanche, il a été aperçu en train de chanter du Johnny Cash au célèbre bar Tootsie's sur l'avenue Broadway.

Un processus de deuil

Subban avoue cependant qu'il a un deuil à faire et que la plaie n'est pas entièrement refermée.

« Quitter Montréal a été très émotif, car j'ai forgé de bonnes relations avec des amis. Elle aura toujours une place dans mon coeur, sauf que le jour de Noël est terminé, il faut passer à autre chose », dit-il.

En échos aux déclarations de l'ancien capitaine des Predators lorsqu'il s'est entretenu avec la presse montréalaise, Subban a aussi insisté sur les particularités qui sont les siennes.

« Je ne tenterai pas d'être Shea Weber et je crois qu'il dit la même chose à Montréal, laisse-t-il savoir. C'est un sentiment similaire à lorsque je suis arrivé à mes débuts dans la ligue, sauf que j'ai six années d'expérience et que j'ai le bagage pour m'acclimater facilement à mon nouvel environnement. »

Voir aussi:

P.K. Subban en quelques photos

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter