NOUVELLES

Trois policiers tués dans une embuscade à Baton Rouge, en Louisiane (VIDÉO)

17/07/2016 11:19 EDT | Actualisé 18/07/2016 07:13 EDT

Trois policiers ont été tués et trois autres ont été blessés après avoir été atteints par balle, dimanche matin, à une station-service de Bâton-Rouge, en Louisiane, moins de deux semaines après l'homicide d'un homme noir par la police dans cette même ville.

Le tueur présumé de trois policiers à Bâton-Rouge (Louisiane) a été identifié par plusieurs médias américain comme Gavin Long, 29 ans, originaire de Kansas City (Missouri).

Le suspect est mort également. Les autorités ne croient plus à l'hypothèse voulant que plusieurs tireurs aient affronté les policiers.

Le surintendant de la police de l'État de la Louisiane, Mike Edmonson, a déclaré que "la personne qui a abattu et tué (ces) policiers est celle qui a été abattue et tuée sur les lieux du crime". Il a aussi dit qu'il n'y avait pas de tireur actif à Bâton-Rouge.

L'événement est le quatrième affrontement entre des policiers et des citoyens aux États-Unis _ et le deuxième à Bâton-Rouge _ à survenir dans les deux dernières semaines. Les violences ont fait 12 morts, dont huit policiers et a ravivé le débat sur les questions raciales au pays.

Le président américain Barack Obama a condamné "au sens le plus fort du terme" cette nouvelle attaque contre des policiers. Rien ne justifie des "attaques lâches" contre les policiers, a-t-il martelé.

Le président devrait offrir plus de commentaires lors d'une conférence de presse plus tard en après-midi.

Dimanche, on ne savait pas si les suspects impliqués et les policiers étaient blancs ou noirs.

Les premiers coups de feu ont retenti peu après 9 h, à une station-service près de l'autoroute Airline, à seulement quelques kilomètres du quartier général de la police.

Le corps du tireur a été retrouvé un peu plus loin, à l'extérieur d'un centre de conditionnement physique. Les policiers ont utilisé un robot pour vérifier si l'homme était muni d'explosifs.

Le gouverneur John Bel Edwards s'est rapidement dirigé vers l'hôpital où les policiers étaient soignés.

"Soyez assurés que toutes les ressources disponibles dans l'État de la Louisiane seront utilisées pour s'assurer que les malfaiteurs seront rapidement traduits en justice", a-t-il écrit par voie de communiqué.

Dimanche après-midi, plus d'une dizaine de voitures de police étaient stationnées dans une zone commerciale de l'autoroute, près du quartier général. Des policiers munis d'armes d'épaules ont arrêté au moins deux véhicules qui s'éloignaient des lieux. Ils ont fouillé leurs voitures avant de les laisser aller.

Plusieurs policiers étaient postés devant le centre médical régional Our Lady of the Lake, où les agents blessés seraient soignés au centre de traumatologie. Un policier avec une arme d'épaule bloquait le stationnement près de la salle d'urgence.

La porte-parole du centre hospitalier, Ashley Mendoza, a indiqué que l'établissement avait reçu cinq patients à la suite du drame. Parmi les deux policiers qui ont survécu, l'état de l'un est considéré comme grave, alors que l'autre est en bonne condition. Un autre policier a été conduit au centre médical général de Bâton-Rouge pour soigner des "blessures ne mettant pas sa vie en danger".

Les relations entre la police et la communauté afro-américaine sont particulièrement tendues à Bâton-Rouge depuis que deux policiers blancs ont abattu Alton Sterling, un homme noir de 37 ans. L'homicide survenu au début du mois avait été filmé sur un téléphone cellulaire et la vidéo avait beaucoup circulé sur le web.

Le lendemain du drame à Bâton-Rouge, un autre homme noir avait été abattu par la police au Minnesota. La même semaine, un tireur noir avait tué cinq policiers blancs.

La fin de semaine suivante, des milliers de personnes avaient manifesté dans les rues de Bâton-Rouge pour condamner le décès d'Alton Sterling. Les autorités avaient arrêté environ 200 personnes lors de ces rassemblements.

LIRE AUSSI:

» Les Noirs sont-ils plus à risque d'être tués par la police aux États-Unis?

» Les policiers américains sont-ils assez bien formés?

» La police doit se réformer, dit Obama


Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Des policiers tués dans une manifestation à Dallas