NOUVELLES

Une entreprise américaine veut industrialiser la soie d'Amérique en Outaouais

09/07/2016 05:20 EDT | Actualisé 09/07/2016 05:20 EDT

Une entreprise américaine s'intéresse à l'asclépiade de l'Outaouais, une plante sauvage qui produit une soie que l'on surnomme soie d'Amérique, ou soyer du Québec. Monarch Flyway voudrait utiliser la plante pour créer différents produits.

Longtemps considérée comme une mauvaise herbe, l'asclépiade (Asclepias syriaca) est la source d'une industrie naissante qui produit une fibre chaude, souple, résistante et hydrophobe.

Les propriétés uniques, écologiques et prometteuses de la plante peuvent produire des vêtements chauds repoussant l'humidité, des isolants thermiques et acoustiques et des absorbants pétroliers.

L'asclépiade est aussi l'habitat et la nourriture du monarque, ce papillon qui émigre tous les hivers au Michoacàn, au Mexique, et revient au nord au printemps.

Un partenariat s'installe

Nature Atout, un organisme à but non lucratif de l'Outaouais, récolte de la soie d'Amérique dans la municipalité de La Pêche.

Selon le gestionnaire de l'organisme, Pierre Bordeleau, l'asclépiade est abondante dans la région.

«On a commencé à faire l'inventaire avec le département de géomatique, on a pris des données GPS. On est seulement dans la MRC des Collines et ça va déjà au-delà de nos attentes.«

-Pierre Bordeleau, gestionnaire, Nature Atout

L'entreprise américaine, Monarch Flyway, spécialisée dans la transformation de l'asclépiade, a été impressionnée par la quantité et la qualité exceptionnelles de l'asclépiade en Outaouais, selon M. Bordeleau.

La compagnie a acheté une grande partie de la récolte de Nature Atout l'an dernier.

« Ils font des couettes de lit et des oreillers pour des personnes allergiques aux acariens. Ils font aussi un baume pour la peau avec les graines », se réjouit Pierre Bordeleau.

Nature Atout s'attend à rencontrer deux représentants de Monarch Flyway dans les prochains jours en Outaouais afin de poursuivre les discussions sur le partenariat.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter