NOUVELLES

Trêve de 30 jours: Postes Canada demande de nouveau l'arbitrage exécutoire

08/07/2016 06:35 EDT | Actualisé 08/07/2016 06:35 EDT

Postes Canada se dit prête à accéder à la demande du Syndicat des travailleurs et travailleuses des postes (STTP) de prolonger de manière intensive les négociations au cours des 30 prochains jours, mais seulement si la partie syndicale accepte de se soumettre à l'arbitrage exécutoire en cas d'impasse.

Dans un communiqué envoyé aux médias en début d'après-midi vendredi, la société d'État mentionne que la proposition syndicale d'effectuer un blitz de négociation d'un mois ne permettra pas de mettre un terme à l'incertitude qui règne en ce moment.

Postes Canada mentionne que la menace d'un conflit de travail avec son principal syndicat nuit énormément à la poursuite de ses activités. Pour la journée de vendredi seulement, la société dit avoir observé une diminution de la quantité de courrier traitée de 80 pour cent comparativement à la même date l'an dernier.

Si aucune entente négociée n'est conclue d'ici 30 jours, Postes Canada insiste pour que les deux parties acceptent de remettre leur sort entre les mains d'un arbitre.

Or, le STTP a déjà refusé, jeudi, que les conditions de travail de ses employés soient décrétées par un arbitre.

Dans l'espoir d'éviter le déclenchement d'un lock-out, qui pourrait avoir lieu dès lundi, le syndicat avait proposé vendredi matin cette trêve de 30 jours à l'employeur pour donner une nouvelle chance aux négociations.

Le STTP suggérait de prolonger pendant cette période les dispositions et les conditions des conventions collectives actuelles des quelque 50 000 travailleurs des Postes.

Pour démontrer sa bonne foi, le syndicat s'était engagé à retirer sa plainte de pratique déloyale de travail déposée à l'encontre de Postes Canada.

Plusieurs points sont en litige, parmi lesquels la rémunération des facteurs en milieu rural et suburbain, l'instauration d'un régime de retraite à cotisations déterminées plutôt qu'à prestations déterminées pour les nouveaux employés, de même que la création de postes temporaires et à temps partiel pour la livraison de colis.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter