NOUVELLES

Lucian Bute: On devra patienter d'une à deux semaines avant d'être fixé

07/07/2016 02:18 EDT | Actualisé 07/07/2016 02:19 EDT
FOTOimage

On ne saura pas avant une semaine ou deux encore si l'échantillon B soumis par Lucian Bute à la suite de son combat de championnat du monde des super moyens du World Boxing Council (WBC) face à Badou Jack contenait lui aussi des traces d'ostarine.

À la suite du nul majoritaire qu'il a livré à Jack le 30 avril dernier, le boxeur de 36 ans a échoué un test antidopage. Le WBC a été informé le 27 mai que l'échantillon d'urine de Bute contenait des traces du produit dopant.

L'ostarine n'est pas un stéroïde, mais elle agit de la même manière en augmentant l'endurance et la masse musculaire. Ce produit est sur la liste de l'Agence mondiale antidopage depuis 2008.

Jeudi, le représentant du Montréalais d'origine roumaine avait rendez-vous à Salt Lake City pour identifier l'échantillon B d'urine obtenu après le dernier combat de Bute. Cette étape ayant été complétée, le laboratoire pourra donc procéder aux tests anti-dopage requis, a expliqué Groupe Yvon Michel dans un court communiqué envoyé en après-midi.

GYM explique que le processus d'analyse sera lancé dès jeudi et prendra d'une semaine à 15 jours. Le promoteur montréalais a ajouté "qu'aucune information pertinente à ce sujet (ne sera divulguée jeudi), mais dès que les résultats seront dévoilés, ceux-ci seront publiés et commentés par Lucian Bute et son entourage".

Le boxeur a nié avoir utilisé des produits interdits et s'est dit confiant que l'échantillon B lui donne raison.

Bute a détenu le titre de l'International Boxing Federation (IBF) des super moyens de 2007 à 2012, défendant sa ceinture en neuf occasions.

VOIR AUSSI:

Lucian Bute contre Badou Jack (30 avril 2016)


Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter