NOUVELLES

Barack Obama à Orlando, pour les victimes

16/06/2016 07:43 EDT | Actualisé 16/06/2016 07:44 EDT

Le président américain Barack Obama est attendu à Orlando, en Floride, au cours des prochaines heures.

Le porte-parole de la Maison-Blanche, Josh Earnest, a dit que l'attention du président se tournera vers les victimes du massacre du week-end dernier.

La visite du président, a-t-il expliqué mercredi, n'a rien à voir avec l'auteur de la tuerie, Omar Mateen. Le président veut plutôt témoigner aux résidants d'Orlando qu'ils ne sont pas seuls, a poursuivi M. Earnest, alors qu'ils s'apprêtent à affronter "plusieurs nuits sombres".

On ne dispose que de peu de détails concernant la visite de M. Obama, mais on sait qu'il compte rencontrer les familles des victimes ainsi que les médecins et secouristes qui leur sont venus en aide. Le vice-président Joe Biden participera lui aussi à la visite.

Par ailleurs, un comité du Sénat américain a demandé au patron de Facebook, Mark Zuckerberg, de l'aider à suivre le sillon de haine que Mateen semble avoir laissé dans le cyberespace.

Au moins cinq comptes Facebook ont été associés à Mateen et l'homme de 29 ans aurait écrit sur l'un d'eux que "les vrais musulmans n'accepteront jamais le mode de vie dégoûtant de l'occident (sic)", selon une lettre signée par le président du Comité sénatorial sur la sécurité intérieure, le sénateur Ron Johnson.

M. Johnson ajoute dans sa lettre que Mateen a pris le temps, pendant la fusillade de dimanche, de chercher les termes "Pulse Orlando" et "fusillade" sur Facebook. "Pulse" est le nom de la boîte de nuit à l'intérieur de laquelle il a ouvert le feu.

La lettre révèle aussi que Mateen a mis plusieurs écrits en ligne sur Facebook avant et pendant l'attaque. "États-Unis et Russie cessez de bombarder l'État islamique", a-t-il écrit le matin de l'attaque, selon la lettre. Et comme il l'avait fait lors d'un appel placé à la centrale 911 pendant le massacre, Mateen jure allégeance au leader du groupe armé et prévient, dans son dernier message: "au cours des prochains jours vous verrez des attaques de l'état islamique aux états-unis (sic)".

Le comité demande également à Facebook de lui fournir des renseignements au sujet des activités en ligne de Mateen et de venir témoigner devant lui.

Enfin, plusieurs artistes homosexuels ont condamné la tuerie au cours des derniers jours. Elton John a déclaré que les appuis témoignés à la communauté LGBT depuis le massacre "démontrent que nous remportons la guerre face aux préjugés". Ricky Martin a demandé à ses partisans de faire pression sur leurs élus pour adopter des lois plus sévères sur le contrôle des armes. Et Melissa Etheridge a composé une chanson intitulée "Pulse" dans laquelle elle semble s'adresser directement au tueur quand elle demande: "Qui vas-tu abattre, si tu ne peux pas tuer la vérité?"

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter