NOUVELLES

Méditerranée: au moins 117 cadavres repêchés vendredi au large de la Libye

03/06/2016 09:39 EDT

Au moins 117 corps ont été repêchés au large de la Libye, vendredi, après qu'un bateau de fortune transportant principalement des migrants africains a coulé en mer Méditerranée.

Une autre opération de secours menée vendredi par la Garde côtière grecque a permis de sauver 340 naufragés et de récupérer les corps de neuf personnes.

Au cours des dix derniers jours, plus de 1000 migrants ont perdu la vie en tentant de rejoindre l'Europe à bord d'embarcations de fortune.

Les passeurs accélèrent les départs ces jours-ci en raison des conditions météorologiques plus favorables. Les bateaux en bois qu'ils utilisent présentement permettent également d'entasser plus de migrants que dans les pneumatiques dont ils se servaient auparavant, ce qui alourdit les pertes humaines.

Les autorités disent ne pas être en mesure d'indiquer combien de bateaux quittent chaque jour la Libye en direction de l'Europe et combien n'ont jamais atteint leur destination.

Vendredi, au moins 117 corps _ six enfants, 75 femmes et 36 hommes _ ont été extirpés des eaux au large de la ville libyenne de Zouara, située à une trentaine de kilomètres à l'est de la frontière avec la Tunisie.

Un porte-parole du Croissant rouge en Libye, Mohammed al-Mosrati, a indiqué que les migrants étaient presque tous d'origine africaine. Sur les photos diffusées par l'organisation, aucune veste de sauvetage ne peut être aperçue.

Le colonel Ayoub Gassim, de la Marine libyenne, s'attend à ce que d'autres cadavres soient trouvés au cours des prochaines heures.

Il a expliqué que la Marine libyenne avait trouvé le bateau vide jeudi et qu'il est possible que le navire se soit renversé mercredi.

En raison des courants marins et des forts vents, les autorités se disent incapables de déterminer où le drame s'est déroulé. La faible dégradation des corps laisse toutefois croire que le naufrage a eu lieu il y a moins de 48 heures.

En entrevue, M. Gassim a blâmé l'Europe qui "ne fait rien d'autre que compter les corps" pour mettre un terme à cette vague d'immigration massive.

Plus tôt en journée, une opération de secours avait été menée par la Garde côtière grecque avec des hélicoptères, un avion, des patrouilles marines et des navires commerciaux qui se trouvaient dans le secteur.

Quelque 340 migrants ont ainsi été secourus, alors que neuf corps ont été repêchés.

L'embarcation d'environ 25 mètres de longueur, qui ressemble à un grand bateau de pêche, avait été localisée à moitié submergée à environ 75 kilomètres au sud de l'île de Crête.

On ignore encore la provenance de ce navire de même que l'endroit où il devait se rendre.

Le porte-parole de la Garde côtière grecque Nikos Lagadianos a indiqué que des équipes continuaient de patrouiller le secteur afin de tenter de localiser d'autres personnes.

Certaines informations laissent croire que plus de 400 migrants s'étaient entassés sur l'embarcation.

Voir aussi:

Le périlleux voyage des migrants vers l'Europe


Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter