N'hésitez pas à poser ces questions à votre médecin, mesdames

31/05/2016 10:06 EDT | Actualisé 01/06/2016 09:43 EDT
Stefano Oppo via Getty Images
Woman in the toilet

Les fuites urinaires sont un sujet parfois difficile à aborder. Plusieurs femmes en souffrent en silence durant des années avant d’y remédier. Contrairement aux perceptions courantes, ce problème ne concerne pas que les aînés et peut bel et bien être solutionné.

En partenariat avec Poise Impressa, voici quelques mythes et réalités qui dissiperont tous les malentendus au sujet des fuites urinaires. En comprenant mieux ce phénomène assez répandu, vous pourrez le traiter plus efficacement.

Les fuites urinaires sont un effet inévitable du vieillissement

Mythe : Les fuites urinaires ne sont pas une fatalité. Elles sont plus courantes chez les aînés, mais peuvent également survenir chez des personnes plus jeunes pour une multitude de raisons médicales. Des fuites peuvent survenir temporairement en cas de grossesse ou d’infection des voies urinaires, par exemple. Un accouchement ou un changement hormonal peuvent également déclencher ce phénomène.

Les fuites urinaires sont plus courantes chez les femmes

Réalité : La plupart des femmes éprouvent des fuites urinaires après la naissance d’un enfant, puisque l’accouchement vaginal affaiblit les muscles qui contrôlent la vessie. Un faible taux d’œstrogènes durant la ménopause peut également affaiblir les muscles pelviens.

Les fuites urinaires dues à la grossesse sont irréversibles

Mythe : Certaines femmes qui éprouvent des fuites urinaires durant la grossesse sont plus susceptibles d’en avoir plus tard dans la vie, mais toutes ne sont pas à risque. Dans la plupart des cas, ces fuites sont temporaires.

Les fuites urinaires sont un phénomène plutôt rare

Mythe : Plusieurs études scientifiques ont démontré que des millions d’adultes ont des fuites occasionnelles ou chroniques au cours de leur vie. Une femme de plus de 18 ans sur quatre en éprouvera tôt ou tard les symptômes.

Boire moins d’eau permet de remédier à la situation

Mythe : Boire moins d’eau est une solution à court terme qui peut causer des problèmes plus graves tels que la déshydratation. À long terme, une faible hydratation peut également réduire la capacité de votre vessie. Cependant, boire moins de liquide avant d’aller au lit est une bonne idée.

Je peux boire du café à volonté

Mythe : Bon nombre d’études scientifiques sérieuses ont démontré que la caféine est une cause majeure d’irritation de la vessie. Si vous tenez absolument à boire du café, prenez-le en petites doses ou optez pour du café décaféiné. N’oubliez pas que les boissons gazeuses et le thé contiennent de la caféine et peuvent causer une irritation similaire.

Modifier mon régime alimentaire pourra diminuer mes fuites urinaires

Réalité : Un excès de poids peut affaiblir vos muscles du plancher pelvien et provoquer des fuites urinaires. La perte de poids réduit la pression exercée sur la vessie et peut donc diminuer l’occurrence des fuites. Il est également recommandé d’éviter les aliments trop acides ou épicés, car ceux-ci irritent la vessie.

Les exercices de Kegel sont essentiels à mon mieux-être

Réalité : Les muscles du plancher pelvien peuvent être renforcés à l’aide des exercices de Kegel. Ces mouvements sont l’une de manières les plus populaires de réduire l’occurrence des fuites urinaires. « Les exercices de Kegel sont un traitement de première intention dans plusieurs situations postnatales, de prolapsus, de ménopause, etc. », affirme le docteur Michel Welt, gynécologue et professeur à la Faculté de médecine de l’Université McGill. « Ils sont faciles, ne coûtent rien et n’ont aucun effet secondaire. Toutes les femmes peuvent les pratiquer à la maison. »

Ces exercices consistent à resserrer volontairement les muscles que vous utilisez pour éviter d’uriner. Si vous les faites trois fois par jour, votre situation s’améliorera de manière significative en l’espace de quelques mois. « Les femmes qui ont besoin d’aide pour faire des exercices plus complexes peuvent être référées à un physiothérapeute spécialisé en rééducation de la vessie et du plancher pelvien », ajoute le docteur Welt.

Je devrais arrêter de fumer

Réalité : Les fumeurs toussent beaucoup, et la toux accentue les problèmes de fuites urinaires. Mettre fin à cette mauvaise habitude réduira vos risques d’éprouver de telles fuites, en plus de prévenir d’autres désagréments comme le cancer.

Les supports de vessie Poise Impressa n’absorbent pas les fuites, car ils sont conçus pour empêcher les fuites de se produire. Commandez la trousse de mesure et trouvez la taille qui vous convient.

À voir également:

7 femmes partagent les joies et les peines de la grossesse

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter