NOUVELLES

Enfants disparus: une photo de David Fortin à l'âge de 22 ans est publiée

25/05/2016 12:28 EDT | Actualisé 25/05/2016 12:48 EDT
Radio-Canada.ca

Une nouvelle image de David Fortin, porté disparu à Alma le 10 février 2009, a été diffusée mercredi par le Réseau Enfants-Retour, à l'occasion de la Journée nationale des enfants disparus.

Il s'agit d'un dessin fait à la main par la GRC, qui représente à quoi devrait ressembler le jeune homme à l'aube de son 22e anniversaire de naissance, le 9 juin.

Le portrait du jeune Fortin vieilli a été dévoilé en présence de sa mère, Caroline Lachance, à l'occasion d'une conférence de presse de l'organisme tenue à Montréal. Cette dernière a dit souhaiter qu'il soit abondamment partagé, au Québec comme à l'étranger.

Qualifiant la disparition de son garçon de « cauchemar », Mme Lachance dit entretenir un espoir « très mince », mais néanmoins « vivant », de pouvoir lui dire à nouveau qu'elle l'aime.

«J'espère que David, là où il est, va bien, et j'espère pouvoir à nouveau, un jour, le serrer dans mes bras.» - Caroline Lachance, mère de David Fortin

Mme Lachance affirme avoir une pensée non seulement pour son fils, mais aussi pour « plein d'autres enfants qui ne sont pas de retour à la maison », et pour leurs parents, dont la vie se trouve bouleversée. Elle invite le public à fréquenter régulièrement le site d'Enfants-Retour pour leur venir en aide.

« Imaginez une seule journée sans avoir votre enfant », a-t-elle lancé à l'intention de tous les parents du Québec. « Vous pourriez peut-être comprendre que ne pas les avoir pendant plusieurs années, c'est très difficile. »

Hausse marquée des fugues au Québec

La directrice générale du Réseau Enfants-Retour, Pina Arcamone, a souligné l'apport essentiel des renseignements fournis par le public dans le cas d'enfants disparus, et le rôle crucial que jouent les médias, en diffusant les informations les concernant.

Selon elle, 45 288 disparitions d'enfants ont été signalées à la police l'an dernier au Canada, dont 6803 au Québec. Dans la province, il s'agit d'une augmentation de 19 % par rapport à 2014, un phénomène qui s'explique par une hausse marquée des fugues.

Selon Mme Arcamone, 91 % des enfants sont retrouvés dans les jours suivant leur disparition, mais beaucoup d'autres manqueront à l'appel beaucoup plus longtemps, des années dans certains cas. Son organisme, dit-elle, s'occupe alors des familles qui doivent apprendre à vivre avec leur angoisse.

À l'heure actuelle, 71 dossiers du Réseau Enfant-Retour sont non résolus.

Le Réseau Enfants-Retour dit avoir contribué à retrouver 1162 enfants depuis sa fondation, en 1985. L'organisme a aussi enseigné à plus de 175 000 élèves à se protéger grâce à ses campagnes de prévention.

Une nouvelle campagne de sensibilisation, intitulée « Ensemble pour la vigilance », a d'ailleurs été dévoilée jeudi. Elle prévoit la distribution de 25 000 cahiers d'activité à des écoliers québécois.

VOIR AUSSI:


Enfants portés disparus au Québec


Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter