DIVERTISSEMENT

13 expositions à voir cet été à Montréal

23/05/2016 10:28 EDT | Actualisé 24/05/2016 10:13 EDT

Que vous soyez amateurs de mode, d’arts visuels, d’histoire, de sports, d’animaux, de sciences ou d’arts numériques, vous trouverez votre compte en visitant les différents musées montréalais durant l’été 2016.

Toulouse Lautrec affiche la Belle époque

musée des beauxarts

Peintre au style unique, dessinateur compulsif, fervent partisan de la lithographie, électron libre de mouvement artistique, observateur inlassable du milieu théâtral, du cirque, des cabarets, des bordels et de ses artisans, Henri de Toulouse-Lautrec a marqué les esprits et continue de faire parler de lui, près de 115 ans après son décès. Du 18 juin au 30 octobre 2016, le Musée des Beaux-Arts rendra hommage à son parcours et à son œuvre avec plus de 90 estampes et affiches, certaines épreuves jamais publiées et quelques éléments d’une précieuse rareté.

Souvenirs de 1976

40 ans après les Jeux olympiques de 1976, Montréal se rappelle… des balbutiements de ce projet grandiloquent, des chantiers de construction, des doutes quant à la capacité de tenir le plus grand événement sportif du monde, des prouesses d’une petite gymnaste roumaine et de plusieurs autres grands athlètes, des bâtisseurs qui ont tenu l’événement à bout de bras et des traces architecturales laissées par la continuité du rêve de Pierre de Coubertin. Dès le 1er juin, l’exposition en trois volets prendra place au Parc olympique, à la Maison de la culture Maisonneuve et au Musée Dufresne-Nincheri.

Eleganza: la mode italienne de 1945 à aujourd’hui

Pourquoi les créateurs italiens sont-ils devenus synonymes de qualité, de style et de raffinement? Comment les studios Cinccità de Rome et les vedettes hollywoodiennes ont-ils participé à leur essor international? De quelle façon la renommée de la mode italienne a-t-elle rejailli sur plusieurs autres industries du pays de Berlusconi? Qui n’a jamais entendu parler d’Armani, de Valentino, de Prada et de Dolce & Gabbana? D’innombrables questions et autant de réponses au Musée McCord, qui accueille du 26 mai au 25 septembre 2016 l’exposition créée au Victoria and Albert Museum de Londres.

Cité Mémoire

cité mémoire

Depuis le 18 mai, Montréal est un véritable musée à ciel ouvert grâce au génie de Victor Pilon, de Michel Lemieux et de Michel-Marc Bouchard. S’inspirant des moments charnières de l’histoire de la ville, ainsi que des hommes et des femmes qui l’ont façonnée, les trois créateurs ont imaginé un parcours déambulatoire au cours duquel des pans de notre passé collectif prendra vie sur les murs, à même le sol et à travers les arbres. De quoi nous préparer aux festivités célébrant le 375e anniversaire de la métropole québécoise.

Des chevaux et des hommes

Première historique, la maison Hermès fera voyager 250 objets gardés et chéris au 24, rue du Faubourg Saint-Honoré de Paris. Alors que la Ville de Montréal vient de signer un moratoire interdisant les calèches dans les rues de la métropole pour la prochaine année, il sera certainement très pertinent de mieux comprendre la relation unissant le cheval et l’homme. Amoureux fou du milieu équestre, Émile Hermès a consacré une grande partie de sa vie à collectionner des œuvres d’art, des objets d’usage, des livres et des tableaux en lien avec la race équine. Pointe-à-Callière profite d’une exclusivité mondiale du 20 mai au 16 octobre 2016.

Animaux à corps ouvert – Body Worlds

animaux

Difficile d’oublier l’exposition Body Worlds, qui a fait courir les foules matin, midi, soir et nuit dans le Vieux-Port de Montréal et partout à travers le monde. Sachez que les génies de la « plastination » reviennent à la charge en exposant cette fois ce qui se cache sous la peau d’une cinquantaine d’animaux. Voici l’occasion de mieux comprendre et de comparer le monde intérieur des différentes espèces (organes internes, systèmes nerveux, muscles, os, vaisseaux sanguins, systèmes digestifs, etc.). L’exposition se déroule depuis le 14 avril au Centre des sciences et se poursuit jusqu’au 11 septembre 2016.

Edmund Alleyn /Liz Magor

Le Musée d’art contemporain a de quoi ravir les amateurs d’arts visuels avec des expositions sur de grands acteurs de l’histoire de l’art. Né à Québec en 1931 et décédé en 2004, Edmund Alleyn s’est imposé dans le monde de l’art technologique et de l’électronique, en plus de marquer les esprits avec ses peintures et ses dessins. Du 19 mai au 25 septembre 2016, le MAC évoquera les périodes créatives de l’artiste à travers une cinquantaine d’œuvres. En parallèle, le musée situé dans le Quartier des spectacles rendra hommage aux sculptures et aux installations de Liz Magor, une artiste canadienne influente depuis 40 ans, avec ses préoccupations sur l’art minimal et sa vision de la différence et de l’identité. L’exposition consacrée à son travail sera accessible du 22 juin au 5 septembre 2016.

En extra

Notons également l’exposition de photos de vacances du Musée McCord sur l’avenue McGill (dès le 10 juin) et celle de la même institution sur les grandes demeures de Montréal (dès le 16 juin). Sans oublier de profiter de l’exposition grandiose sur Pompéi au Musée des beaux-arts de Montréal jusqu’au 5 septembre, de l’extraordinaire exposition virtuelle de Robert Lepage et d’Ex Machina sur 10 des plus fascinantes bibliothèques du monde à la Grande bibliothèque de Montréal jusqu’au 28 août, ainsi que de Fragments d’humanité, la première grande exposition soulignant 50 ans de découvertes archéologiques au Québec, à Pointe-à-Callière jusqu’au 8 janvier 2017.

VOIR AUSSI:

10 des musées les plus étranges du monde


Abonnez-vous à notre page HuffPost Québec Divertissement
Suivez-nous sur Twitter