NOUVELLES

Philippe Couillard enjoint Ottawa à investir dans la CSeries de Bombardier

25/04/2016 04:00 EDT | Actualisé 25/04/2016 04:00 EDT
CP

Le premier ministre Philippe Couillard a vigoureusement enjoint Ottawa à imiter son gouvernement et investir dans la CSeries de Bombardier.

D'un ton ferme, M. Couillard s'est dit confiant, lundi, de voir le gouvernement Trudeau prendre la bonne décision une fois que celui-ci aura terminé son évaluation du dossier.

En prononçant l'allocution d'ouverture du Forum Innovation aérospatiale, à Montréal, M. Couillard a rappelé que pour le Québec, l'industrie aérospatiale était aussi importante que le secteur automobile en Ontario.

Plus de 40 000 personnes _ principalement dans la région métropolitaine _ travaillent dans le secteur québécois de l'aéronautique, qui regroupe plus de 200 entreprises de diverses tailles.

De l'avis de M. Couillard, le premier ministre canadien Justin Trudeau est bien au fait de l'importance de cette industrie pour l'économie du Québec.

L'automne dernier, Québec s'est engagé à injecter 1 milliard $ US dans la CSeries en échange d'une participation de 49,5 pour cent dans le programme de ce nouvel avion commercial.

Bombardier a depuis soumis une demande d'aide similaire au gouvernement fédéral.

La multinationale québécoise aurait récemment rejeté la première proposition d'Ottawa, qui aurait voulu modifier la structure des actions multivotantes permettant à la famille Beaudoin-Bombardier de contrôler l'entreprise.

Présent dans la salle, le président et chef de la direction de Bombardier, Alain Bellemare, qui ne s'est pas adressé aux journalistes, a qualifié M. Couillard de "grand allié de l'aéronautique", soulignant au passage l'engagement du Québec à l'égard de la CSeries.

La CSeries de Bombardier

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter