BIEN-ÊTRE

Maxime Le Flaguais fier porte-parole de Cancer testiculaire Canada (ENTREVUE/VIDÉO)O

25/04/2016 02:45 EDT | Actualisé 25/04/2016 03:39 EDT

Jamais les testicules de Maxime Le Flaguais n'auront autant fait jaser. Depuis la sortie de la publicité-vidéoclip «Les hommes qui murmuraient aux oreilles des couilles», vendredi, le nouveau porte-parole de Cancer testiculaire Canada (CTC) parle ouvertement de son paquet, et surtout de l'importance de le palper.

En compagnie de son ami Alexandre Désy, aussi président-fondateur de CTC, Maxime Le Flaguais balance en rigolant son long «collier de couilles» qu'il porte fièrement dans le vidéoclip très audacieux réalisé par la compagnie Cult Nation. À l'effigie du vidéoclip, le collier en forme de testicules est un clin d'oeil tout en humour pour inciter à l'importance de s'auto-examiner les testicules. «C'est particulièrement important pour les hommes de 15 à 35 ans, car c'est le groupe d'âge le plus touché par ce cancer», explique M. Désy, lui-même survivant du cancer testiculaire.

Lorsqu’il a appris qu’il était atteint de ce cancer, au mois de décembre 2010, il ne savait pas vers qui se tourner. « J’ai vécu beaucoup d’angoisse, j’étais mal informé des conséquences de cette maladie, ni à quoi m’attendre avec l’intervention, et il n’y avait presque rien comme information fiable sur Internet », se remémore l'avocat de formation. C'est après son rétablissement qu'il a décidé de fondé Cancer testiculaire Canada. Il y a quelques mois, il a repris contact avec son ami de longue date Maxime Le Flaguais, qui a tout de suite accepté de s'impliquer dans la cause.

artis

Au Gala Artis, Maxime Le Flaguais a porté fièrement le «collier de couilles».

«C'est important de sensibiliser les jeunes hommes, car souvent ils se sentent encore invincibles», souligne le comédien.

Et comment se porte «son paquet»? «Mes testicules vont très bien, je les tapote pas mal plus souvent depuis que je suis sensibilisé!» lance Maxime Le Flaguais. «Le mien est seul, mais il se porte bien aussi» ajoute en riant Alexandre Désy.

Chaque année, l’organisme tient un événement bénéfice baptisé le Printemps masculin, qui a lieu ce vendredi 29 avril. Pour en savoir plus, visitez le site web de Cancer testiculaire Canada.


Voyez le vidéoclip «Les hommes qui murmuraient à l'oreille des couilles»:


Questions-réponses sur le cancer testiculaire

Réponses du président de Cancer testiculaire Canada, Alexandre Désy.

Comment repère-t-on une tumeur ? Ça varie d’une personne à l’autre, mais pour ma part j’ai senti une bosse dure sur un testicule et une sensation de douleur, comme si ça tirait.

Quelles sont les interventions possibles ? La grande majorité des hommes diagnostiqués se font retirés le testicule atteint. Parfois si la tumeur est plus répandue, il faut subir de la chimiothérapie.

Est-ce que ça empêche d’avoir des enfants ? Non. Par prudence, avant l’opération, j’ai congelé du sperme. Mais je connais plusieurs hommes ayant été opéré qui ont eu des enfants par la suite sans problème.

A-t-on besoin d’un supplément d’hormones après l’intervention ? Non, un seul testicule suffit amplement. Toutefois, pour les rares cas qui ont dû se faire ôter les deux, il faut effectivement avoir un supplément d’hormones, qui peut être administré à l’aide d’un timbre.

Pour toutes autres questions ou précisions, consultez le site web de Cancer testiculaire Canada.

INOLTRE SU HUFFPOST

Les stars atteintes du cancer de la prostate