BIEN-ÊTRE

Immigration : comment décrocher une rencontre avec un employeur?

25/04/2016 08:50 EDT | Actualisé 05/07/2016 10:17 EDT
Visage via Getty Images
A man talking over the phone

Cet article a initialement été publié sur Jobboom.com par Jessica Ramhormozian, conseillère en emploi au Centre d'intégration multi-services de l'Ouest de l'Île (CIMOI)

jobboom

Avez-vous horreur des appels à froid? C’est pourtant la clé qui pourrait vous permettre de décrocher une rencontre d’information avec un employeur. Mais comment obtenir cette rencontre tant souhaitée quand on est terrifié par le téléphone? Voici quelques trucs qui vous motiveront à aller de l’avant.

Une rencontre d’information informelle avec un employeur potentiel est une excellente façon d’obtenir des renseignements qui vous aideront à atteindre vos buts professionnels.

Commencez par solliciter votre réseau de contacts pour voir si quelqu’un peut vous mettre en relation avec une personne travaillant dans une compagnie qui vous intéresse. Il n’est pas nécessaire que cette personne fasse le même métier que vous; si elle connaît le recruteur et peut vous mettre en lien, c’est parfait.

Se préparer pour diminuer l’anxiété

D’abord, sachez que la rencontre d’information est une pratique commune au Québec; les employeurs sont beaucoup plus accessibles que dans d’autres pays.

Ça peut tout de même sembler intimidant, mais faites-moi confiance. Les gens aiment parler de leur métier à quelqu’un qui s’intéresse vraiment à leur travail. Ils seront même flattés que vous les ayez choisis.

Identifiez une vingtaine de compagnies, munissez-vous du numéro de téléphone, numéro de poste et nom de la personne que vous souhaitez rencontrer. Écrivez les points importants à dire à l’employeur. Évidemment, ayez une bonne connaissance des entreprises choisies.

Puis, arrêtez de réfléchir et composez le numéro!

Sachez surmonter les obstacles

Commencez par celles qui vous intéressent le moins et voyez-le comme un exercice pour savoir quoi dire aux prochaines.

Précisez que vous ne vous attendez pas à une proposition d’emploi, mais que vous avez simplement quelques questions à poser. Vous pouvez énumérer quelques questions pour que le recruteur ait une idée de l’objet de la rencontre.

Dites-lui qu’il n’a rien à préparer et que vous aurez une dizaine de questions déjà préparées. Indiquez également la durée à prévoir (habituellement 15 à 20 minutes) et adaptez-vous à l’horaire qu’il vous proposera.

Vous n’aurez pas que des retours positifs. Si le recruteur préfère répondre à vos questions par téléphone, c’est mieux que rien. S’il refuse, remerciez-le et passez au suivant. Surtout, ne vous découragez pas.

Ne laissez pas de messages dans une boîte vocale; il y a peu de chances qu’on vous rappelle. Essayez de parler directement avec la personne visée pour la rencontre. Si vous ne réussissez pas à la rejoindre, envoyez-lui un courriel.

Les avantages de la rencontre d’informations

À la fin de la rencontre, vous aurez l’opinion d’un recruteur de votre domaine sur votre candidature. Vous saurez ce qu’ils recherchent, si votre CV est bon, si vous avez besoin de formations complémentaires, etc. De plus, vous pourrez automatiquement compter sur un contact de plus dans votre milieu! Peut-être pourra-t-il même vous refiler des contacts à la fin de l’entrevue.

N’oubliez pas que l’employeur y trouve aussi son compte. Cette rencontre lui sauve peut-être tout un processus de recrutement. Si vous avez ce qu’il faut et qu’en plus, il sait que vous êtes sympathique, il vous appellera à la moindre ouverture dans l’entreprise, et ce, avant même qu’elle soit mise en ligne!

À LIRE ÉGALEMENT SUR JOBBOOM:

Immigration : développer son réseau dans les salons d’emploi

Immigration : comment réussir sa première impression?

Immigration : 4 questions à se poser avant d’entreprendre une formation au Québec

Les 10 emplois les plus difficiles à combler au Canada

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter