NOUVELLES

Alérion Supermileage : une voiture qui consomme 0,09 litre aux 100 km (PHOTOS)

25/04/2016 08:10 EDT | Actualisé 25/04/2016 08:17 EDT
Courtoisie

Imaginez le rêve : être capable de rouler quelque 1099 kilomètres avec un seul litre de carburant. Tout cela avec un moteur à essence, et sans aucune contribution d’un moteur électrique. C’est la performance qui a valu la victoire à l’équipe de l’Université Laval lors de la compétition de l’Écomarathon Shell tenu le week-end dernier à Détroit.

LIRE AUSSI

Top 10 des marques qui ont amélioré leur consommation

La voiture gagnante, la Alérion Supermileage, est le fruit de la conception d’une équipe de la Faculté des sciences et de génie de l'Université Laval qui depuis plusieurs mois, travaille à la préparation de son bolide. L’Université québécoise rafle donc le prix pour la sixième fois en huit années de participation à cette compétition nord-américaine. C’est l’université de Toronto qui a pris le deuxième rang.

ecomarathon

Alérion Supermileage

Pour parvenir à de telles performances, les jeunes étudiants ingénieurs ont dû mettre en pratique de nombreux éléments de design et de technologie. D’entrée de jeu, toutes les équipes doivent composer avec le même moteur de base, un moteur Briggs and Stratton qui équipe normalement une tondeuse à gazon.

L’engin est doté d’une puissance totale de 1,95 ch et de 2,72 livres-pied de couple, pour une cylindrée de 56 CC. Pour mener à bien leur course, les étudiants ont toutefois totalement repensé la motorisation, modifiant ou recréant des pièces et des composantes.

Le carburateur et l’allumage par magnéto ont par exemple été remplacés par un système d’injection et d’allumage électronique, qui permet de contrôler précisément l’apport en essence du moteur. Pareillement, la tête du moteur a été remplacée et optimisée, toujours dans le but d’améliorer le moteur.

Précisons que le moteur d’origine affichait une puissance de 3,5 chevaux, mais consommait beaucoup plus.

La voiture elle-même n’a rien d‘un véhicule de série : espèce de longue capsule au design fortement profilé, faite de matériaux ultralégers, dotée d’un coefficient d’aérodynamisme de 0,072 (une voiture sport touche plutôt les 0,27), l’Alérion n’offre ni confort, ni espace. Tout y est maximisé pour diminuer la friction.

La direction subit le même traitement. L’Alérion dispose d’une direction minimale, à savoir qu’elle est capable d’un rayon de braquage de 6,0 mètres, mais mise surtout sur la stabilité et sur la modification de l’angle des roues pour diminuer le frottement, et ainsi maximiser la consommation de carburant.

Il faut préciser aussi que l’Alérion ne comporte que trois roues, deux à l’avant et une seule, motrice, à l’arrière. Au total, la capsule mesure environ 2,89 mètres, mais seulement 56 centimètres de hauteur.

Quant aux performances, elles sont, bien entendu, limitées. En fait, pour maintenir la moyenne maximale de consommation de carburant, l’Alérion roule en moyenne à 30 kilomètres à l’heure, mais est capable de vitesse de pointe de 50 km à l’heure.

En compétition, après six tentatives sur le circuit, les étudiants de l’Université Laval ont enregistré, et de loin, la meilleure moyenne de consommation avec 1099 kilomètres au litre. L’Université de Toronto a réalisé une moyenne de 1004 kilomètres aux litres. L’Université Concordia de Montréal a pris le 8e rang (387 kilomètres au litre) et l’École de technologie supérieure la 15e position avec 237 kilomètres au litre de moyenne.

VOIR AUSSI

Cuba: Autos