DIVERTISSEMENT

Gala Artis 2016: nos choix et prédictions (PHOTOS)

22/04/2016 01:56 EDT | Actualisé 24/04/2016 08:39 EDT

Il est arrivé ce moment de l’année, où s’achève la saison télévisuelle régulière et où la cérémonie de remise de prix la plus glamour et festive du petit écran sonne l’arrivée du printemps (oui, souvent sous la pluie, mais c’est pour mieux laisser briller ce divin astre jaune qu’est le soleil par la suite).

Le 31e Gala Artis, animé par Guy Jodoin, battra son plein, tant sur le web qu’à la télévision, dimanche soir. Devant la caméra, DJ Champion sera du numéro d’ouverture et les Satiriques mitonneront quelques effets spéciaux, et Guy Jodoin nous promet une grande fête pleine de spontanéité. Le Journal de Montréal annonçait en outre, jeudi, qu’on rendra hommage aux grands disparus de ce difficile début d’année (René Angélil, Rita Lafontaine, Jean Lapierre, Jean Bissonnette, Hugo St-Cyr) sur une interprétation de Louis-Jean Cormier d’une chanson de Martin Léon, Je redeviens le vent, et que Stéphanie St-Jean, gagnante de La voix, offrira aussi une prestation.

Au Gala Artis, c’est le public qui choisit ses préférés. Avez-vous dressé la liste de vos favoris? Voici le tableau d’honneur du Huffington Post Québec. Nous serons bien sûr présents au Théâtre Maisonneuve de la Place des Arts, dimanche, pour vous tenir au courant de tous les faits saillants de la soirée.

Nominations du Gala ARTIS 2016


À la télévision, les festivités s’ouvriront à 19h, à TVA, alors que Maripier Morin, Anouk Meunier et Jean-Philippe Dion arpenteront le tapis rouge pour interviewer les stars. Le gala, lui, commencera à 20h. Sur le site officiel, la page Facebook et le compte Instagram du Gala Artis, PO Beaudoin sera partout en coulisses pour vous faire vivre l’effervescence de l’événement. Vous n’aurez donc aucune excuse pour rater quelque paillette que ce soit!

Animateur/Animatrice de bulletin de nouvelles

Pierre Bruneau – TVA Nouvelles

Céline Galipeau - Le Téléjournal

Pascale Nadeau – Le Téléjournal

Patrice Roy – En direct avec Patrice Roy, Le Téléjournal

Sophie Thibault – TVA Nouvelles

Notre choix : Céline Galipeau ou Pascale Nadeau

Notre prédiction : Pierre Bruneau

Non seulement Pierre Bruneau compte-t-il déjà 17 Artis (et MétroStars) dans sa collection, mais il était élevé vainqueur pour une sixième cérémonie consécutive l’an dernier. Connaissant la fidélité des gens qui votent, on ne s’étonnera pas que ça soit le cas une fois de plus en 2016, à plus forte raison que le phare du TVA Nouvelles de 18h a vécu publiquement le deuil de son grand complice Jean Lapierre, dans le dernier mois. Une tape dans le dos le réconforterait peut-être un brin. Mais, puisque les femmes de Radio-Canada, Céline Galipeau et Pascale Nadeau, n’ont jamais mis la main sur l’objet convoité après plusieurs années de mises en candidature, on aimerait que vienne leur tour et qu’elles soient couronnées , ne serait-ce qu’une seule fois.

Animateur/Animatrice d’émissions d’affaires publiques

Mario Dumont – Mario Dumont

Anne-Marie Dussault – 24/60

Paul Larocque – J.E

Denis Lévesque – Denis Lévesque, Le Québec parle

Charles Tisseyre – Découverte

Notre choix : Charles Tisseyre ou Paul Larocque

Notre prédiction : Denis Lévesque

Il n’y a pas vraiment eu, jusqu’ici, de «dynastie» Denis Lévesque. Ce dernier a souvent été gratifié des éloges à titre d’animateur d’émissions d’affaires publiques mais, certaines années, il a cédé sa place à Charles Tisseyre, à Jean-Luc Mongrain ou à Alain Gravel. En revanche, il a été le chouchou en 2014 et 2015, et on devine qu’il le sera à nouveau cette année, d’autant plus que ses tête-à-tête quotidiens avec des invités de divers horizons ont célébré leur 2000e diffusion, la semaine dernière. Ce n’est pas rien et ça se doit d’être félicité. Parallèlement, on ne peut s’empêcher d’avoir une bonne pensée pour Paul Larocque, qui a eu la douleur de perdre son grand ami Jean Lapierre il y a quelques semaines, et pour Charles Tisseyre, solide à Découverte, une émission qui n’a jamais perdu de son utilité et de son importance après presque 30 ans d’existence.

Animateur/Animatrice d’émissions de services

Marie-Claude Barrette – Deux filles le matin

Gino Chouinard – Salut, Bonjour!

Pierre Craig – La facture

Marina Orsini – Marina Orsini

André Robitaille – Entrée principale

Notre choix : André Robitaille

Notre prédiction : Gino Chouinard

Généralement populaire lorsque nommée pour ses rôles dans les téléséries, Marina Orsini essuiera probablement un revers pour cette première présence dans l’arène des animateurs d’émissions de services. Le public a beau adorer la nouvelle reine des avant-midis de Radio-Canada, il demeurera difficile de déloger le prince qui lui fait concurrence à l’antenne rivale, TVA, et encore plus tôt en matinée, Gino Chouinard. Marie-Claude Barrette, aussi très estimée, est également en bonne posture pour l’emporter, mais Gino la devancera sûrement. Notre coup de cœur, lui, est octroyé à André Robitaille, qui a su, une journée à la fois, faire de son Entrée principale un point de rencontre incontournable pour plusieurs. La case-horaire est pourtant ingrate, mais le chef de clan a su mener sa barque et apporter sa propre couleur à sa table ronde, entouré de ses collaborateurs. On y a même assisté aux retrouvailles de Lucienne Bienvenue, 100 ans, et sa fille adoptive, qui avait habité chez elle quelques années au début des années 60, il y a quelques semaines. Quand «émission de services» rime avec «émotion» et «œuvre utile»…

Animateur/Animatrice d’émissions de variétés ou de divertissement

France Beaudoin – En direct de l’univers

Normand Brathwaite – Belle et Bum, Piment fort

Charles Lafortune – La voix

Éric Salvail – Ce soir tout est permis, Les recettes pompettes

Jean-Philippe Wauthier – Les dieux de la danse

Notre choix : France Beaudoin

Notre prédiction : Éric Salvail

On craque encore et toujours pour En direct de l’univers, et les moments d’émotions que cette charmante émission musicale nous fait vivre sont toujours aussi purs. On y a récemment vu un MC Gilles au bord des larmes en écoutant Catherine Lara, qui avait pris l’avion juste pour lui, entonner Nuit magique. Et que dire de la spéciale En direct de l’univers du nouvel an, toujours impeccable et mémorable! Toujours bienveillante, généreuse, empathique, France Beaudoin n’a encore jamais remporté d’Artis pour En direct de l’univers, et on s’en déçoit profondément. La tempête Éric Salvail, ses Recettes pompettes et son décor penché de Ce soir tout est permis devraient néanmoins balayer toute compétition. À moins que Normand Brathwaite et le retour de Piment fort ne se soient suffisamment distingués, cet hiver, pour sortir du lot. Ou à moins que le public ne veuille, encore une fois, témoigner son amour pour Charles Lafortune et La voix. Chaude lutte (et verdict ex-aequo?) à prévoir!

Animateur/Animatrice de magazines culturels et talk-shows

Julie Bélanger – Ça finit bien la semaine

Guy A.Lepage – Tout le monde en parle

Pénélope McQuade – Pénélope McQuade

André Robitaille – Les enfants de la télé

Éric Salvail – En mode Salvail

Notre choix : Guy A.Lepage ou Pénélope McQuade

Notre prédiction : Éric Salvail

On aimerait voir Pénélope McQuade triompher, parce que l’animatrice décroche ici sa toute première mention à vie au Gala Artis, qu’elle se donne sans relâche depuis six étés pour faire de son talk-show estival un rendez-vous rassembleur, et qu’elle a souvent essuyé des critiques plus dures que ce qu’elle méritait. Cultivée et allumée, généreuse de ses réponses sur les réseaux sociaux, Pénélope mérite et honore la confiance que lui accorde Radio-Canada. On serait aussi heureux de voir Guy A.Lepage rafler les honneurs, parce que son boulot à la barre de Tout le monde en parle, après 12 ans, est toujours aussi colossal, pertinent et utile. Uniquement dans les dernières semaines, sa tribune du dimanche soir aura permis de débattre, entre autres, des armes à feu et du féminisme, de parler franchement du suicide chez les adolescents et de donner la parole aux mamans d’enfants lourdement handicapés devant le ministre Gaétan Barrette. Or, le docteur ès divertissement de la télévision québécoise, Éric Salvail, s’imposera sans doute, et ça ne sera pas volé non plus, compte tenu du boulot remarquable accompli aux commandes d’En mode Salvail, dont l’originalité et l’audace ne cessent de se renouveler après trois ans à l’antenne.

Rôle masculin/ comédies québécoises

Antoine Bertrand – Boomerang

Daniel Brière – Les Parent

Martin Matte – Les beaux malaises

Martin Petit - Les pêcheurs

Sugar Sammy – Ces gars-là

Notre choix : Antoine Bertrand ou Martin Petit

Notre prédiction : Martin Matte

Pas de suspense ici, les téléspectateurs entichés des Beaux malaises voudront certainement saluer la troisième et dernière saison de la comédie et leur «dieu» Martin Matte. Et ça ne sera pas une injustice, loin de là, «l’humble» comique ayant bossé comme un forcené sur cette série intelligente, caustique et parfois même confrontante. Mais, Les pêcheurs aussi, c’est drôle. Boomerang, c’est adorable. Et Ces gars-là et Les Parent ont définitivement tiré leur révérence ce printemps. Notre coup de chapeau personnel va à Martin Petit ou Antoine Bertrand, mais tous auraient de bonnes raisons d’être acclamés.

Rôle féminin/ comédies québécoises

Anne Dorval – Les Parent

Julie LeBreton – Les beaux malaises

Katherine Levac – Le nouveau show, Like-moi

Sylvie Moreau – Madame Lebrun, LOL

Catherine-Anne Toupin – Boomerang

Notre choix : Katherine Levac

Notre prédiction : Julie LeBreton

Pas de suspense ici (bis). Julie LeBreton et Martin Matte sont désormais indissociables dans l’imaginaire des Québécois, comme l’ont été Pete (Francis Reddy) et Lola (Anne Dorval) de Chambres en ville, Isabelle (Isabelle Brossard) et Louis (Robert Brouillette) de 4 et demi, Annie (Guylaine Tremblay) et Hugo (Denis Bouchard) d’Annie et ses hommes et Natalie (Anne Dorval, encore) et Louis-Paul (Daniel Brière) des Parent. Et son personnage de Julie a été exposé encore plus en profondeur, dans Les beaux malaises, cette année. Mais reconnaissons qu’il serait drôlement rafraichissant de voir une Katherine Levac monter au micro pour remercier ses pairs. La jeune Levac est partout depuis trois ans, et c’est normal, car son talent est exceptionnel, sa bouille, à elle seule, sympathique, et son charisme, indéniable. Peut-être doit-elle encore gagner quelques galons, mais elle aura un jour son Artis à elle, c’est certain.

Animateur/Animatrice d’émissions de jeux

Jean-François Baril – La guerre des clans

Alexandre Barrette – Taxi payant, Atomes crochus

Guy Jodoin – Le tricheur

Patrice L’Écuyer – Silence on joue, Des squelettes dans le placard

Julie Snyder – Le Banquier

Notre choix : Julie Snyder

Notre prédiction : Guy Jodoin ou Julie Snyder

Séparation, puis mariage, puis re-séparation hyper-médiatisés, abandon de sa compagnie de production, commentaires disgracieux, pour ne pas dire parfois cruels, sur son apparence physique, Julie ne l’a pas eue facile, dans les deux dernières années. Une jolie statuette Artis signifierait probablement beaucoup à ses yeux, surtout cette année. On le lui souhaite vivement, d’autant plus que son Banquier et ses «beautés» ne fléchissent jamais dans les cotes d’écoute. Julie se mesurera toutefois à un gentil guerrier nommé Guy Jodoin qui, en plus d’animer le gala dont il est ici question et de piloter Le tricheur à tous les jours, a multiplié les présences sur toutes sortes de tribunes en 2015-2016, dont la fiction Karl & Max, sur Club illico, le Festival Juste pour rire l’été dernier et les films Egotrip et Antoine et Marie. On le souhaite à Julie, on le prédit à Guy.

Animateur/Animatrice d’émissions de sport

Alain Crête – Le hockey des Canadiens

Pierre Houde – Le hockey des Canadiens, Le Grand Prix de Formule 1

Stéphane Langdeau – L’Antichambre

Chantal Machabée – Sports 30, Hockey 360

Dave Morissette – Dave Morissette en direct, Destination Coupe Stanley

Notre choix : Chantal Machabée

Notre prédiction : Dave Morissette

Il a tellement été question de féminisme dans les dernières semaines qu’on lance sans gêne aucune dans l’univers notre désir de voir Chantal Machabée se sauver du gala, trophée en poche. Sa longévité à RDS est en soi un exploit et il vaudrait la peine de lui témoigner ce respect. Mais, soyons réalistes, l’avantage va d’emblée à Dave Morissette, lequel demeure constamment émerveillé devant l’affection, réciproque, que lui porte le public de TVA et TVA Sports.

Rôle masculin/ téléséries québécoises

Éric Bruneau – Mensonges

Vincent Leclerc – Les pays d’en haut

Maxime LeFlaguais – Les pays d’en haut, Le rêve de Champlain

Sylvain Marcel – Pour Sarah, Marche à l’ombre, Mensonges

Luc Picard – Les jeunes loups

Notre choix : Vincent Leclerc

Notre prédiction : Vincent Leclerc, Maxime LeFlaguais ou Éric Bruneau

Il a été la révélation des Pays d’en haut, en prêtant vie à un Séraphin Poudrier tout en nuances, vilain, mais aussi capable d’empathie. Vincent Leclerc pourrait fort bien goûter à la reconnaissance populaire en étant décoré des lauriers pour son interprétation du légendaire personnage, icône de la culture populaire québécoise. Le mandat était casse-gueule, le résultat aurait pu être risible ou carrément catastrophique, mais Leclerc s’en est tiré comme un pro. Son vis-à-vis Maxime Le Flaguais, alias Alexis Labranche, pourrait également attirer l’attention. Mais ne sous-estimons pas le pouvoir du «beau» Éric Bruneau, qu’on ne semble pas se lasser de voir évoluer à l’écran, une bonne nouvelle pour un gentleman authentique de sa trempe.

Rôle féminin/ téléséries québécoises

Mélissa Désormeaux-Poulin - Ruptures, Mensonges

Hélène Florent – Pour Sarah

Marianne Fortier – Pour Sarah

Sarah-Jeanne Labrosse – Les pays d’en haut

Fanny Mallette – Mensonges

Notre choix : Marianne Fortier

Notre prédiction : Sarah-Jeanne Labrosse

S’il est une catégorie dont l’issue est difficile à prédire, c’est celle-là. Les cinq femmes retenues ont toutes reçu des éloges pour leur rôle respectif, dans des séries qui sont toutes de grande qualité. Mélissa a montré des facettes qu’on connaissait moins d’elle dans Ruptures, Fanny crève l’écran dans Mensonges, Marianne a été étincelante de vérité dans Pour Sarah et Hélène Florent est une habituée de ce trophée, gracieuseté des années de La galère et Toute la vérité. Mais on se risque à affirmer que Sarah-Jeanne Labrosse part avec une longueur d’avance ; après tout, la jeune femme est aussi citée à titre de Personnalité féminine de l’année, et Sarah-Jeanne a tellement brillé dans la dernière année, des Pays d’en haut au Chalet, qu’il semble logique qu’elle soit récompensée. Mais on peut encore méditer jusqu’à dimanche. En ce qui concerne notre choix, c’est peut-être illégal, mais il nous apparaît impossible de trancher devant autant d’aptitudes et d’élégance! C’est vraiment au public que revient le difficile boulot…

Rôle masculin/ téléromans québécois

Paul Doucet – Unité 9

Luc Guérin – Unité 9

Patrick Labbé – Yamaska

Guy Nadon – O’

François Papineau – Unité 9

Notre choix : Guy Nadon

Notre prédiction : Paul Doucet, Patrick Labbé ou François Papineau

On aime Guy Nadon, parce que c’est Guy Nadon, tout simplement. Guy Nadon incarnerait une poignée de porte qu’il saurait lui insuffler une âme. Dans O’ comme ailleurs, il est magistral. La garde masculine d’Unité 9, Paul Doucet et François Papineau en tête, s’avérera par contre une «ennemie» redoutable. Et que dire de Patrick Labbé, dont le personnage d’Étienne a été au cœur de la grande finale de Yamaska? Les fidèles de ce dernier téléroman voudront-ils souligner le départ des ondes des Brabant, des Harrison et des Carpentier?

Rôle féminin/ téléromans québécois

Marie-Thérèse Fortin – Mémoires vives

Chantal Fontaine – Yamaska

Ève Landry – Unité 9

Sophie Lorain – Au secours de Béatrice

Guylaine Tremblay – Unité 9

Notre choix : Marie-Thérèse Fortin ou Ève Landry

Notre prédiction : Guylaine Tremblay

Arriverait-on à bouger un roc, un monument, une muraille de ciment du jour au lendemain? Non? Poser la question, c’est y répondre : on ne tassera pas ainsi une Guylaine Tremblay du podium et du cœur des Québécois! On aura à nouveau l’impression de vivre et revivre le Jour de la marmotte, mais quand le public aime, c’est pour longtemps. Ajoutons à cela le merveilleux travail accompli par l’attachante Guylaine à la barre de Banc public, à Télé-Québec, et on a devant nous le chemin tracé d’avance vers la remise de ce prix. Mais puisque la beauté intérieure et extérieure ne manque pas dans cette section non plus, lançons des fleurs aux autres finalistes, dont Marie-Thérèse Fortin et Ève Landry, qui ont encaissé leur lot d’épreuves dans Mémoires vives et Unité 9.

Artiste d’émissions jeunesse (*choisi par les jeunes)

Yan England – L’appart du 5e

Camille Felton – Subito Texto

Sarah-Jeanne Labrosse – L’appart du 5e, Le chalet

Mariana Mazza – Code F

Karelle Tremblay – Jérémie

Notre choix : Mariana Mazza

Notre prédiction : Sarah-Jeanne Labrosse

On miserait gros que les jeunes abonnés de VRAK, qui ont déjà élu Sarah-Jeanne Labrosse favorite au dernier KARV anti-gala, récidiveront au Gala Artis. Or, on s’enthousiasme de voir de nouveaux visages tels Camille Felton, Mariana Mazza et Karelle Tremblay dans ce bassin d’étoiles montantes, aux côtés d’un vieux routier comme Yan England. C’est signe que la télévision jeunesse de chez nous est en santé, et que les gamins craquent pour des personnalités qui leur ressemblent. Câlin spécial à Mariana Mazza, qui n’est pas seulement qu’un vent, mais un tsunami de fraîcheur dans le milieu artistique, lequel se prend parfois trop au sérieux. À Code F comme dans tous ses autres projets, l’humoriste et ses gros sabots nous enseignent qu’il n’est pas mal de prendre notre place et de gueuler nos opinions.

Personnalité féminine de l’année

Sarah-Jeanne Labrosse

Sophie Lorain

Julie Le Breton

Julie Snyder

Guylaine Tremblay

Notre choix : Sarah-Jeanne Labrosse

Notre prédiction : Guylaine Tremblay

Elles devraient toutes recevoir un prix du public pour leur formidable boulot, mais on a l’impression que rien ni personne ne pourrait barrer la route à l’adorable Guylaine Tremblay, que les Québécois ont adoptée comme une des leurs. Il y a certainement une possibilité qu’une «chair fraîche» comme Sarah-Jeanne Labrosse n’éveille l’attention, et on ne doute pas de l’appréciation générale envers les deux Julie et Sophie, mais notre 2$, si on en avait un à miser, irait sur la Marie Lamontagne d’Unité 9. Vivra-t-on une grande surprise dimanche?

Personnalité masculine de l’année

Guy A.Lepage

Gino Chouinard

Martin Matte

Charles Lafortune

Éric Salvail

Notre choix : Guy A.Lepage ou Gino Chouinard

Notre prédiction : Martin Matte ou Éric Salvail

Claude Legault parti, les souris pourront enfin danser. L’acteur de 19-2 avait récolté les hommages dans ce prestigieux rayon de 2013 à 2015. Ils sont désormais nombreux à pouvoir espérer être considéré «Personnalité masculine de l’année». L’effet Beaux malaises et l’immense notoriété dont jouit Martin Matte l’aideront sûrement à se faufiler au sommet, et la tête d’affiche de V, Éric Salvail, pourrait aisément caracoler cette année, comme il ne l’a jamais fait au temps de sa présence à TVA. Son Éric et les fantastiques, à Énergie, et la visibilité de ses activités de producteur lui donneront peut-être un coup de pouce. Idem pour Charles Lafortune, sur qui rejaillit l’éclatant succès de La voix. De notre côté, on passerait le flambeau à Guy A.Lepage ou Gino Chouinard, tous deux piliers d’émissions essentielles de leur réseau respectif, qui doivent en tout temps jongler avec l’actualité, et qui le font avec grâce et doigté.

LIRE AUSSI:

»Gala Artis 2015: les tenues préférées de la rédaction

»Gala Artis 2015: le tapis rouge chic et glamour

INOLTRE SU HUFFPOST

Gala Artis 2016: toutes les photos du tapis rouge