DIVERTISSEMENT

«Papier 16»: Karine Vanasse accro à l'art contemporain (VIDÉO)

21/04/2016 08:39 EDT | Actualisé 21/04/2016 09:20 EDT

Pour une troisième année de suite, Karine Vanasse a accepté le rôle de porte-parole de Papier 16, la foire internationale d’art contemporain exclusivement dédié aux œuvres sur papier. La neuvième édition ouvre ses portes vendredi dans la bâtisse du Hangar 16 du Vieux-Port de Montréal. Du 22 au 24 avril, plus de 300 artistes et galeristes y présenteront aux amateurs des œuvres originales.

«Il y a cinq ans, j’ai découvert cet événement et j’en suis tombée littéralement amoureuse, a déclaré Karine Vanasse en entrevue téléphonique. Avant, les galeries d’art m’ont toujours un peu intimidé, car j’avais l’impression de ne pas avoir assez de connaissance. Et puis, j’ai appris qu’il y avait une foire en ville. Depuis, je ne manque pas une seule édition.»

L’art contemporain est devenu un monde de prédilection pour nourrir ses découvertes et sa propre collection. Dernièrement, elle s’est procuré une œuvre de l’artiste conceptuel hollando-canadien Jim Verburg. «Je le fais à titre personnel, sans me soucier du marché. Et puis, j’ai tout de suite été attirée par son travail minimaliste. Verburg est fascinant! Posséder une œuvre, c’est vivre avec une vision. Je vis un coup de cœur à chaque fois.»

Quand l’occasion se présente, les voyages professionnels sont aussi l’opportunité d’une virée dans les musées, galeries ou manifestations comme la célèbre Foire internationale d’art contemporain (Fiac) de Paris. «C’est une belle façon pour moi de suivre le parcours des artistes. Il y a aussi beaucoup de surprises. Présentement, mes yeux se tournent vers l’univers de la photographie.»

Karine Vanasse termine en ce moment à Toronto les dernières scènes de Cardinal, une nouvelle série en anglais réalisée par Podz. Ce qui ne l’empêchera pas d’être présente pendant Papier 16, organisée par l’Association des galeries d’art contemporain (AGAC). «La foire s’adresse à tout le monde. Les barrières tombent. Chacun peut trouver son bonheur qu’il soit connaisseur ou pas. C’est accessible et ouvert.»

Papier 16 – Du 22 au 24 avril 2016 – Au Hangar 16, quai de l'Horloge, Vieux-Port de Montréal.

VOIR AUSSI

L'exposition "Rétrospective Giacometti" au MMVI