POLITIQUE

Le Conseil du statut de la femme en tête des taux d'absentéisme

21/04/2016 04:17 EDT | Actualisé 21/04/2016 04:23 EDT
PeopleImages via Getty Images
Shot of an empty officehttp://195.154.178.81/DATA/i_collage/pi/shoots/783198.jpg

QUÉBEC – Le Conseil du statut de la femme obtient le statut peu enviable d’organisme ou ministère où les employés sont le plus souvent absents.

L’organisme de défense des droits des Québécoises affiche un taux d’absentéisme de 10,12%, selon un document dévoilé dans le cadre de l’étude des crédits du Conseil du trésor.

Le CSF souligne toutefois que son organisme n’avait que 36 employés pour les années couvertes (2014-2015) et que certaines employées ont dû s’absenter à long terme pour maladie. «Comme on est un petit organisme, nos taux peuvent varier énormément en fonction de si on a une employée qui est malade à long terme», dit Liliane Côté, conseillère stratégique au bureau de la présidente.

En deuxième position, on retrouve le Conseil de gestion de l'assurance parentale, qui gère le Régime québécois d'assurance parentale, avec 8,86%.

Le top cinq est complété par la Régie des marchés agricoles et alimentaires du Québec (8,6%), le Fonds des registres (8%) et le Fonds des services de police (7,9%).

À l’opposé, les employés du Vérificateur général font preuve d’une grande assiduité avec un taux d’absentéisme de 2,59%.

Le taux d’absentéisme moyen dans la fonction publique est de 5,42%. En 2011, Statistique Canada évaluait le taux d’absentéisme dans le secteur privé à 3,3%.

INOLTRE SU HUFFPOST

Les sources de distraction au travail