NOUVELLES

La Gaspésienne Johanne Johnson reconnue coupable du meurtre au second degré de son conjoint

16/04/2016 04:37 EDT | Actualisé 17/04/2016 09:28 EDT
Radio-Canada

PERCÉ, Qc - Un jury de cinq hommes et de sept femmes a reconnu Johanne Johnson coupable du meurtre non prémédité de son mari, James Dubé, un crime survenu il y a 18 ans à Grande-Rivière, en Gaspésie.

Le jury qui délibérait depuis mercredi au palais de justice de Percé a rendu son verdict samedi.

Suspectée dès avril 1998 par la Sûreté du Québec, Johanne Johnson, 54 ans, n'avait été accusée qu'en juin 2013 à la suite d'une preuve par infiltration, un type d'enquête qui a pour but de mener les suspects à admettre leur crime.

L'avocat de la défense, Rodrigue Beauchesne, a indiqué au quotidien Le Soleil qu'il en appellera du verdict, invoquant que le genre d'enquête dont sa cliente a été l'objet est interdit dans la plupart des pays. Selon lui, Mme Johnson aurait avoué son crime sous la peur après avoir été recrutée "dans une organisation criminelle fictive", dans le cadre de l'enquête.

Pêcheur de homard, James Dubé a été abattu d'une balle alors qu'il faisait une sieste sur le divan du salon. Le projectile l'avait atteint à la tête et il avait été tiré à faible distance.

Le jury a fait une recommandation de sentence à la juge Michèle Lacroix, soit une peine de prison de 10 ans. Le substitut du procureur général, Gérald Maltais, a suggéré une peine de 11 à 12 ans.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter