NOUVELLES

Les gens font vraiment n'importe quoi quand passe une Google Car (VIDÉO)

06/04/2016 04:24 EDT | Actualisé 06/04/2016 04:28 EDT

Depuis 2009, les voitures autonomes de Google ont parcouru plus de 2,4 millions de kilomètres. Qu'elles ont scrupuleusement enregistré, grâce à une caméra et plusieurs capteurs. Logiquement, ces voitures ont enregistré des situations parfois dramatiques, comme des accidents, mais parfois très cocasses.

Dans son rapport mensuel de mars, publié début avril, la société a glissé quelques anecdotes sur les rencontres hors du commun de ses Google Car. Notamment un "point commun entre nos voitures autonomes et un jeu d'arcade japonais des années 80". Le jeu en question est, Frogger, un des grands classiques du jeu vidéo dans lequel le joueur doit faire traverser une autoroute à une grenouille.

En effet, parmi les "situations étranges" auxquelles ont fait face les voitures, "six personnes qui traversaient à saute-mouton une route" devant la Google Car.

Le rapport renvoie ensuite vers une vidéo du festival SxSW où Chris Urmson, le chef du projet Google Car, fait le point sur la technologie mise en oeuvre. À 26 minutes, celui-ci fait référence à plusieurs rencontres improbables, preuves à l'appui. TechInsider a isolé les extraits en question.

Ici, la voiture a dû s'arrêter, car une femme dans un fauteuil roulant électrique pourchassait un canard sur la route.

Là, un homme a choisi de rouler sur le capot.

Il y a aussi ces trois voitures qui roulaient tranquillement à contresens.

Et ici, un homme en slip a semble-t-il testé la sécurité de la Google Car en sautant sur la route juste devant la voiture.

Derrière ces situations insolites, il y a des enjeux: les voitures autonomes doivent être capables de prévenir grâce aux algorithmes des comportements pourtant improbables, car ils finiront certainement par arriver.

Dans une autre partie de la vidéo, Urmson donne l'exemple d'une voiture arrêtée devant une voiture de police, gyrophare allumé, porte ouverte, et d'un cycliste qui double ces deux voitures.

La Google Car est capable de détecter toutes ces informations, y compris le fait que l'une des voitures dispose de gyrophare (amplifiant donc le danger d'événements imprévus) et utilise tous ces éléments pour prédire les trajectoires possibles du cycliste, dix fois par seconde, et faire réagir la voiture en fonction.

google car

Abonnez-vous à HuffPost Québec Autos sur Facebook
Suivez HuffPost Québec Autos sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

La voiture autonome de Google