DIVERTISSEMENT

Alex Nevsky lancera son troisième album en octobre

01/04/2016 05:26 EDT | Actualisé 01/04/2016 05:28 EDT
Daphnée Hacker-B.

Alex Nevsky texte sans arrêt son directeur artistique, ces jours-ci, pour lui suggérer des titres potentiels pour son troisième album, qui sera lancé vers la mi-octobre. Actuellement en studio presque à temps plein, l’auteur-compositeur proposera dès le début de l’été un premier extrait, qu’il s’affaire présentement à peaufiner.

«On devait le sortir plus tôt, mais à cause des tournages de La voix junior, on a reporté un peu, a indiqué Alex, rencontré au lancement du nouvel album de son amie Ariane Brunet, au Monument-National, mercredi. Mais ça va super bien. Je suis vraiment heureux, enthousiaste.»

Le chanteur ne cache pas qu’il est conscient que ce nouvel opus, son troisième, mais qui sera le deuxième à arriver après l’explosion de la popularité que lui ont amené les On leur a fait croire, Les coloriés et autres Fanny tirés d’Himalaya mon amour, le disque qui l’a fait connaître au grand public, sera très attendu et peut-être décrié s’il s’éloigne trop des refrains accrocheurs et des «pa pa pa» qui l’ont fait rayonner.

Or, ce risque, qui préoccupe bien plus les journalistes que les musiciens, ne le tracasse pas dans son cheminement artistique. Le son d’Alex Nevsky restera le son d’Alex Nevsky, même si, avance-t-il, il lui est important d’évoluer. Le noyau de collaborateurs qui l’entourait sur Himalaya mon amour, dont Gabriel Gratton et Alex McMahon, est d’ailleurs toujours près de lui dans l’aventure.

«Ça prend quand même une autre direction. Par exemple, quand j’ai commencé la chanson qui sera le premier single, j’ai réalisé que c’était vraiment trop dans la même continuité que ce que j’avais déjà fait. Je trouve important qu’un artiste, lorsqu’il revient, marque une petite cassure, ne serait-ce qu’avec certains éléments. Pour affirmer autre chose.»

«Le synthé», répétera-t-il à quelques reprises pendant l’entrevue, devrait prendre davantage ses aises dans la nouveau répertoire d’Alex Nevsky.

«On se permet plus de liberté créative aussi, a noté ce dernier. On va un peu n’importe où, on s’éclate, alors qu’avant, j’étais dans des structures carrées de chansons pop. En ce moment, je ne suis dans aucune structure, et ça me fait vraiment tripper. Je n’ai pas envie de penser en fonction des radios et des singles ; j’ai envie de penser à ce qui me fait vraiment tripper. J’ai la chance d’avoir une légère ouverture en radio, on m’accueille peut-être plus facilement ; donc, je n’ai pas à réfléchir à cette optique-là. Alors, on est lousses dans le processus créatif. C’est vraiment hot!»

Alex Nevsky est présentement mentor à La voix, dont la demi-finale sera présentée ce dimanche, à 19h30, à TVA, et sera coach à La voix junior à l’automne.

Voir aussi:

Quelques albums québécois attendus en 2016