NOUVELLES

Menace terroriste non fondée à Pierrefonds-Roxboro

29/03/2016 11:38 EDT

Une vaste opération policière visant à trouver des explosifs dans une résidence de Pierrefonds-Roxboro a finalement pris fin mardi en début d'après-midi. Les policiers n'ont rien trouvé de tel, mais deux personnes pourraient néanmoins faire face à des accusations dans cette affaire.

L'opération policière, qui a mobilisé des agents du Service de police de Montréal (SPVM), de la Sûreté du Québec et de la Gendarmerie royale du Canada, a pris fin vers 13 h 20. Quelque 200 résidents évacués ont alors obtenu la permission de rentrer chez eux.

L'intervention avait commencé pendant la nuit, après que la police de Montréal a été informée d'une « vidéo troublante qui était sur les médias sociaux et qui pouvait faire croire à une menace », a commenté le porte-parole du SPVM, Ian Lafrenière.

Les policiers se sont finalement intéressés à une résidence située sur le boulevard Gouin Ouest, près de l'autoroute 13.

« Dans la résidence, il y avait des occupants, qui ont quitté vers 11 h 30. On les a interpellés, questionnés. On a fini la fouille de la maison. Il n'y avait aucun objet explosif ou dangereux », a expliqué M. Lafrenière.

L'enquête demeure cependant ouverte et pourrait se solder par des accusations, a néanmoins indiqué le porte-parole du SPVM.

« Il y a une enquête, et les gens pourraient se faire accuser – un ou des suspects – des gens qui ont voulu faire croire à une menace. Ces gens-là seront rencontrés et il est très possible qu'ils soient accusés », a dit M. Lafrenière.

Selon nos informations, les deux personnes interceptées par la police sont un jeune homme de 21 ans et sa mère.

L'opération policière avait forcé le train de banlieue à cesser de s'arrêter à la gare Sunnybrooke par mesure de précaution. Le service est maintenant de retour à la normale.

La situation en quelques tweets:

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter