NOUVELLES

Syrie: 150 mines ont déjà été retirées des ruines de Palmyre

29/03/2016 09:43 EDT | Actualisé 29/03/2016 09:44 EDT

DAMAS, Syrie — Au moins 150 bombes cachées par les djihadistes du groupe armé État islamique dans les ruines de Palmyre ont jusqu'à présent été neutralisées, a fait savoir mardi un responsable syrien.

Le directeur des antiquités et des musées de la Syrie, Maamoun Abdoul-Karim, a dit mardi à l'Associated Press qu'une équipe technique est rentrée à Damas après avoir travaillé à Palmyre pendant deux jours.

Les forces syriennes ont repris Palmyre dimanche, après trois semaines de combats féroces.

M. Abdoul-Karim a révélé que les experts ont photographié l'intérieur du musée de Palmyre, où les djihadistes qui ont contrôlé la ville pendant dix mois ont saccagé de multiples statues.

Il a dit que l'équipe technique a été incapable de rejoindre certains sites reculés, dont les sites funéraires, puisqu'il reste encore « des centaines de mines ».

Les médias officiels syriens rapportent que des avions de chasse ont frappé plusieurs cibles du groupe armé, dont des véhicules, à l'est de Palmyre.

M. Abdoul-Karim avait révélé lundi que les dommages infligés par les djihadistes à cette ville millénaire sont possiblement moins lourds qu'on ne le craignait.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Ce qui reste de Palmyre