Huffpost Canada Quebec qc

La fracturation hydraulique serait à l'origine de séismes survenus dans l'Ouest

Publication: Mis à jour:
SEISME
Gary S Chapman via Getty Images
Imprimer

La fracturation hydraulique des puits de gaz et de pétrole est à l'origine des séismes causés par les humains survenus dans l'ouest du Canada, selon une nouvelle étude.

L'étude, publiée mardi par un groupe de chercheurs canadiens, avance que les problèmes sismiques en Alberta et en Colombie-Britannique n'étaient pas causés par l'injection souterraine d'eaux usées.

Il s'agit d'une avancée importante pour comprendre l'origine de tremblements de terre qui ont déjà amené l'Alberta à modifier ses lois et qui suscitent beaucoup d'inquiétudes dans la région.

La fracturation implique le pompage à haute pression des fluides souterrains afin de créer des fissures dans la roche pour libérer le gaz naturel ou le pétrole.

Les scientifiques avaient déjà déterminé auparavant que ces activités pouvaient entraîner des tremblements de terre en facilitant le glissement des failles de roches souterraines. Or, ils ne savaient pas si les secousses étaient causées par la fracturation ou l'injection d'eaux usées.

Cet enjeu a attiré l'attention du public, surtout depuis un séisme assez puissant survenu à Fox Creek, en Alberta, au moins de janvier. La petite communauté est située au centre du gisement de pétrole et de gaz Duvernay. Le tremblement de terre était le plus important d'une centaine de secousses _ d'une magnitude de 4,2 à 4,8 _ qui ont été observées dans la région depuis 2013.

"Il est important d'avoir une compréhension scientifique entière sur la question", a affirmé David Eaton, géophysicien de l'Université de Calgary et co-auteur de l'étude.

M. Eaton et ses collègues ont étudié une base de données des quelque 12 000 puits de fracturation et d'injection entre 1985 et 2015. Ils ont ensuite croisé les bases de données des événements sismiques dans les mêmes années.

Une analyse statistique complexe a conclu de façon convaincante que la fracturation et non l'injection d'eaux usées était responsable des séismes.

La situation est inverse aux États-Unis, où l'injection d'eaux usées serait responsable de la plupart des séismes causés par l'activité humaine.

Environ 0,3 pour cent des puits de fracturation causent des problèmes _ ce qui justifie que les scientifiques se concentrent sur cet enjeu, selon M. Eaton.

"Même à 0,3 pour cent, en raison du grand nombre de puits de fracturation hydraulique, cela représente quand même un enjeu qui constitue une importante priorité pour les scientifiques", a-t-il expliqué.

Close
Alberta's Best Photos Of 2015 (LIST)
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter