DIVERTISSEMENT

«J'ai hâte de rentrer à la maison» – Salomé Corbo à Bruxelles

23/03/2016 12:18 EDT | Actualisé 23/03/2016 12:19 EDT
Facebook/Salomé Corbo/Par Maude Chauvin

La comédienne Salomé Corbo se trouvait à cinq mètres des deux explosions qui ont eu lieu à l'aéroport international de Bruxelles mardi matin et qui ont fait 34 morts et 202 blessés. Elle raconte son expérience 24 heures plus tard.

« Je suis chanceuse d'être à Bruxelles parce que j'ai une bande d'amis que je connais depuis des années qui ont tout de suite voulu que je leur donne des nouvelles et qui, à la suite des heures interminables d'attente, sont venus me chercher et m'ont fait à manger; c'était presque le party. Eux aussi avaient besoin de se coller les uns aux autres, ils étaient un peu sous le choc également », a-t-elle raconté au micro de Catherine Perrin.

Écoutez l'entrevue de Salomé Corbo à Médium large

Salomé Corbo, qui était avec quelques-uns de ses enfants - dont la réaction a été extraordinaire, affirme-t-elle - estime que les attentats de Bruxelles marqueront la génération montante pendant un bon moment.

Ils devront faire face à ça. Ce sont les plus vieux, ceux qui vivent même à l'extérieur de Bruxelles, qui auront peur d'aller à Bruxelles. Je conseillerais à tout le monde de bien se renseigner pour ne pas qu'une génération de gens soit traumatisée par cet événement.

- Salomé Corbo

Le retour à la maison

L'actrice, qui interprète Caroline Laplante dans la télésérie Unité 9 diffusée à ICI Radio-Canada Télé, a livré son témoignage à l'aéroport de Roissy, à Paris, où elle doit prendre son vol de retour pour Montréal.

« Je me dis qu'il faudrait vraiment que je sois malchanceuse au lendemain d'un attentat comme ça », a-t-elle répondu au sujet de la peur de se trouver à nouveau dans un aéroport.

Prévoyante, Salomé Corbo a déjà pris des mesures pour traiter les éventuels signes de choc post-traumatique dès son retour au Québec.

On n'est pas invincible, ni psychologiquement ni physiquement. Physiquement, je l'ai senti, le souffle m'a projetée quand même.

- Salomé Corbo

Malgré cette expérience, elle se « projette dans un avenir heureux. J'ai juste le goût que cet avion décolle et de rentrer à la maison ».

Explosions à Bruxelles

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter