NOUVELLES

Desjardins: Guy Cormier a été élu pour succéder à Monique Leroux

19/03/2016 11:25 EDT | Actualisé 19/03/2016 11:26 EDT
Desjardins

LÉVIS, Qc - Guy Cormier a été élu samedi pour succéder à Monique Leroux à la tête du Mouvement Desjardins.

Il l'a emporté au premier tour contre Daniel Paillé et Robert Ouellette au terme d'un vote tenus à huis-clos par une assemblée extraordinaire de 256 délégués, au siège social de la coopérative, à Lévis.

Guy Cormier est actuellement premier vice-président du réseau des caisses et des services aux particuliers. Âgé de 46 ans, il est à l'emploi de Desjardins depuis 1992. Il a été directeur de comptes Entreprises, directeur général de plusieurs caisses avant d'assumer le poste de vice-président Finances, Réseau des caisses, de 2009 à 2012.

Il entrera officiellement en fonction au terme des assemblées générales annuelles du Mouvement Desjardins, qui se tiendront au Palais des congrès de Montréal, le 9 avril.

Daniel Paillé est l'ancien chef du Bloc québécois et ex-ministre péquiste. Quant à Robert Ouellette, il est premier vice-président aux technologies et au centre de services partagés de Desjardins.

Chacun des candidats devait s'adresser à l'assemblée avant la tenue du scrutin. Les 256 délégués avaient été choisis par les structures régionales de l'organisation coopérative dans tout le Québec ainsi qu'en Ontario.

En 2015, les excédents avant ristournes de Desjardins ont progressé de 23 pour cent pour atteindre 1,96 milliard $. Les ristournes versées aux membres devraient osciller entre 150 et 160 millions $.

Monique Leroux aura droit à une allocation de 571 612 $ à la fin de son mandat. Il s'agit de bénéfices antérieurs qui remontent à avant son élection en 2008.

En 2015, la rémunération globale de la présidente a atteint 3,9 millions $, une hausse de 6,6 pour cent par rapport à l'année précédente.

Les salaires et avantages sociaux des hauts-dirigeants de la coopérative ont atteint 48,5 millions $ en 2015, soit une augmentation de 8,6 pour cent en comparaison avec 2014.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter