NOUVELLES

Des manifestants bloquent une autoroute en Arizona près d'un événement de Trump

19/03/2016 06:05 EDT | Actualisé 19/03/2016 06:05 EDT
Ralph Freso via Getty Images
FOUNTAIN HILLS, AZ - MARCH 19: Republican presidential candidate Donald Trump speaks to guest gathered at Fountain Park during a campaign rally on March 19, 2016 in Fountain Hills, Arizona. Trumps visit to Arizona is the second time in three months as he looks to gain the GOP nomination for President. (Photo by Ralph Freso/Getty Images)

Des manifestants ont bloqué une autoroute principale en banlieue de Phoenix, samedi, à proximité d'un rassemblement du candidat républicain Donald Trump, qui a pris la parole avec, à ses côtés, le controversé shérif de la région, Joe Arpaio.

Pendant des heures, les manifestants _ une vingtaine de personnes au total _ ont stationné leurs voitures au milieu de l'autoroute, déployant leurs bannières hostiles à l'endroit du milliardaire. Un embouteillage de plusieurs kilomètres s'est formé et les conducteurs klaxonnaient de colère.

L'autoroute a éventuellement été dégagée et les manifestants se sont dirigés vers le lieu du rassemblement et se sont glissés parmi les partisans de Donald Trump.

MM. Trump et Arpaio ont formé une alliance politique dans les derniers mois et le républicain souhaite que l'Arizona serve d'exemple pour le reste du pays en vue de l'élection présidentielle du mois de novembre.

Le shérif aux propos durs a remporté six élections consécutives dans le comté de Maricopa, qui couvre Phoenix et près des deux tiers de la population de l'Arizona.

Il est connu pour avoir forcé des prisonniers à porter des sous-vêtements roses et à vivre à l'extérieur, dans des tentes, à une température accablante. M. Arpaio avait également mené des rafles contre les immigrants illégaux dans sa région _ une opération pour laquelle il avait ciblé illégalement la population hispanique, selon un juge.

Dans la banlieue de Fountain Hills, où M. Arpaio réside, des milliers de personnes s'étaient déplacées pour le rassemblement de campagne extérieur, samedi.

Les sympathisants de M. Trump brandissaient des pancartes où il était écrit: "Hillary (Clinton, la candidate démocrate) en prison" et "Joe (Arpaio) pour vice-président".

L'Arizona - le prochain État à voter dans le cadre des élections primaires - démontre comment les populistes conservateurs peuvent avoir du succès même dans des régions avec une population importante de minorités.

Les électeurs républicains de cet État choisiront leur candidat mardi prochain et celui qui remportera une majorité simple gagnera tous les délégués.

Plus tôt, samedi, environ 50 manifestants se tenaient à l'extérieur du Centre des Congrès de Phoenix, où l'animateur de Fox News, Sean Hannity, devait interviewer M. Trump.

Donald Trump annule son rassemblement

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter