NOUVELLES

Le réalisateur Philippe Falardeau honoré par la communauté algonquine de Pikogan

12/03/2016 11:42 EST | Actualisé 12/03/2016 11:42 EST
Les Films Séville

Philippe Falardeau sera honoré par le Conseil de la Première Nation Abitibiwinni à Pikogan, en Abitibi. La communauté souhaite souligner la contribution du réalisateur au rayonnement des enjeux autochtones.

Philippe Falardeau a tourné une partie de son film Guibord s'en va-t-en guerre en Abitibi et y a accordé une place importante aux autochtones.

En octobre 2014, l'équipe de Guibord s'en va-t-en guerre s'était installée en Abitibi pour trois semaines pour réaliser une partie du tournage. Elle s'était aussi rendu dans la communauté de Pikogan pour y faire des auditions. Plus d'une centaine de comédiens amateurs s'étaient déplacés et plusieurs comédiens et figurants ont eu un rôle.

Le Chef du Conseil de la Première Nation Abitibiwinni, David Kistabish, tient à souligner le travail cinématographique de Philippe Falardeau et son souci d'authenticité.

« On tient à souligner qu'il y a plusieurs comédiens autochtones qui sont d'origine Anishinabeg et qui sont originaires de Pikogan. L'histoire du film se déroule aussi dans le territoire ancestral Anishinabeg et il évite de tomber dans le piège de la caricature à certains niveaux. »

— Le Chef du Conseil de la Première Nation Abitibiwinni, David Kistabish

Selon David Kistabish, le réalisateur est aussi honoré pour ses prises de position publiques en faveur des autochtones.

Présentation du film avec les membres de Pikogan

« Je suis très content et ça me permet de retourner et de leur présenter le film », affirme Phlippe Falardeau. Le réalisateur se dit heureux de recevoir un tel honneur. D'ailleurs, cette cérémonie lui permettra de présenter le film aux membres de la communauté de Pikogan lors d'une projection commentée.

« Je voulais m'assurer que les scènes dans lesquelles on les représentait soient jouées par des Anishinabeg de la région et j'ai fait assez de recherche pour m'assurer que ce que je leur faisais dire et faire était correct avec eux aussi. »

— Phlippe Falardeau

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Les films québécois qui ont fait 2016