POLITIQUE

Le gouvernement du Québec songe à racheter des permis de taxi pour Uber

10/03/2016 04:48 EST | Actualisé 10/03/2016 04:49 EST
CP

Québec songe à racheter des permis de taxi pour les revendre ou les louer à Uber.

C'est le modèle que préconise le ministre des Transports, Jacques Daoust, mais ses modalités restent à déterminer. Un projet de loi serait déposé d'ici à la fin mars afin d'assujettir Uber, un service de transport illégal, à de nouvelles règles.

À la dernière journée des audiences de la commission parlementaire sur le transport rémunéré de personnes, jeudi, à Québec, M. Daoust a affirmé que le gouvernement pourrait racheter les permis en vente, pour ensuite les louer afin d'en tirer des revenus, par exemple. Le rachat se ferait ainsi à coût nul, à terme, pour le Trésor.

La valeur des permis de taxi sur le marché actuellement est estimée entre 1,3 et 1,7 milliard $.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter