DIVERTISSEMENT

Après «Unité 9», Myriam Côté souhaite devenir cascadeuse

10/03/2016 07:18 EST | Actualisé 10/03/2016 07:19 EST
Vero Bonconpagnio

On l’a connue dans Unité 9, elle tient présentement un petit rôle dans le film Les mauvaises herbes, elle se considère toujours comme une comédienne, mais présentement, c’est dans une formation de cascadeuse que Myriam Côté investit tous ses efforts.

La jeune femme de 26 ans, qui a étudié à l’École nationale de cirque avant de parfaire son bagage d’actrice à travers des stages et des ateliers, notamment avec Louise Laparé, s’entraîne aujourd’hui activement avec Jean Frenette, un coordonnateur de cascades québécois, originaire de Boucherville. Ce dernier exerce son art sur des plateaux de tournage des États-Unis, d’Europe, d’Asie et d’ailleurs dans le monde.

«C’est une sommité dans le monde de la cascade», précise Myriam Côté, qui se réjouit de pouvoir compter sur un mentor de cette expérience en vue de ce nouveau tournant de carrière.

«C’est un entraînement intensif, explique Myriam. Je veux continuer de jouer ici, au Québec, en français, je n’ai pas forcément d’ambitions d’aller jouer en anglais, mais j’aimerais faire des films d’action et aller vers la doublure, faire de la cascade. Je me dirige vers ça. Je lance ça dans l’air…»

Chorégraphies de combats et chutes de toutes sortes sont donc à l’horaire de la brune demoiselle par les temps qui courent.

«Ce sont des techniques super sécuritaires, a noté Myriam Côté. J’apprends même comment débouler des escaliers! (rires) Moi, tout ce qui est acrobatique, extrême, j’ai ça en dedans de moi. Si je pouvais en faire souvent en plus de jouer, je serais aux anges!»

«Tuer» Mariloup

Disparue des intrigues d’Unité 9 depuis les Fêtes, Myriam Côté se réjouit encore et toujours lorsque les téléspectateurs s’approchent d’elle pour lui parler de la série qu’elle décrit comme son «tremplin».

Elle affirme d’ailleurs en riant s’être fait beaucoup taquiner suite à la mort du personnage d’Agathe (Mariloup Wolfe) qui, rappelons-le, a rendu l’âme après avoir été sauvagement agressée par Avril, qu’incarnait Myriam Côté. Mais les commentaires reçus ont toujours été positifs, signale-t-elle.

«En plus, les Québécois, c’est «leur» Mariloup, rigole Myriam. Leur «petite Mariloup Wolfe»! Elle est l’une des personnes les plus adorées au Québec! Alors, évidemment, c’a causé tout un choc. Mais les gens sont vraiment gentils. Je n’ai rien à dire. On m’a fait des compliments du genre : «Tu es vraiment bitch». Et moi, quand on me dit ça, ça me fait plaisir! Ça veut dire que j’ai bien fait ma job! (rires)»

Sinon, dès vendredi, Myriam Côté invite tout le monde à se rendre au cinéma pour plonger dans Les mauvaises herbes, nouvelle œuvre du cinéaste Louis Bélanger, qui met aussi en vedette Alexis Martin, Gilles Renaud, Luc Picard et Emmanuelle Lussier-Martinez. Myriam personnifie d’ailleurs la copine de cette dernière.

«Alexis Martin est sublime, annonce Myriam avec conviction. Le film est tellement drôle! Vous allez rire! J’ai hâte que les gens voient ça. J’ai eu un coup de foudre pour Louis Bélanger ; c’est une boule d’amour, cet homme-là! Je l’appelle «mon petit cœur»!»

La saison 2 d'Unité 9