POLITIQUE

La FAE veut poursuivre les négociations avec le gouvernement

08/03/2016 05:50 EST | Actualisé 08/03/2016 05:51 EST
Le Huffington Post Québec

La Fédération autonome de l'enseignement (FAE) a voté lundi soir afin de poursuivre les travaux de négociation avec le gouvernement, après que la proposition salariale de ce dernier ait été jugée « insuffisante et inéquitable » et rejetée par les membres de la FAE en janvier.

La FAE désire rencontrer le plus rapidement possible les ministres du Conseil du trésor, Sam Hamad, et de l'Éducation, Sébastien Proulx.

« Nos membres ont non seulement le droit de négocier librement leurs conditions de travail, mais ils méritent aussi que ces conditions témoignent de l'importance du rôle joué par les enseignantes de l'école publique auprès des citoyens québécois. Nous souhaitons rappeler aux ministres leurs responsabilités », a souligné par communiqué le président de la FAE, Sylvain Mallette.

Les huit syndicats affiliés à la FAE désirent aussi rencontrer les chefs des partis d'opposition, Pierre-Karl Péladeau, du Parti québécois, François Legault, de la Coalition Avenir Québec, et Françoise David, de Québec solidaire.

« Ces rencontres doivent permettre d'informer les partis d'opposition de la situation et de leur rappeler leur rôle crucial dans la défense de l'école publique aux côtés des enseignantes et enseignants et des parents du Québec », a ajouté M. Mallette.

« La FAE ne peut baisser les bras devant l'état lamentable dans lequel nos gouvernements successifs ont placé les écoles publiques. »

— Sylvain Maillette, président de la Fédération autonome de l'enseignement

Afin d'arriver à un consensus entre les deux parties, la FAE a demandé à Philippe Couillard de créer un Conseil de médiation pour intervenir lors des négociations sur les enjeux sectoriels et intersectoriels.

M. Mallette a rappelé que les professeurs sont mobilisés depuis plus d'un an. « La patience du gouvernement a atteint ses limites? Imaginez celles des parents qui constatent que leurs enfants sont privés de services auxquels ils ont pourtant droit. »

La FAE rencontrera par ailleurs le Conseil du Trésor à Québec mardi après-midi pour la première fois de l'année.

Voir aussi:


Manifestation pour un réinvestissement dans l'éducation (16 janvier 2016)


Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter