DIVERTISSEMENT

«Les sonorités explosives de la divinité»: l'envolée lyrique de Ragnar Kjartansson au MAC (VIDÉOS/PHOTOS)

02/03/2016 04:07 EST | Actualisé 02/03/2016 04:11 EST
MAC

Ce jeudi et pour un soir seulement, Ragnar Kjartansson présentera en première Nord-Américaine sa production musico-théâtrale intitulée Les sonorités explosives de la divinité. L’occasion est unique de découvrir le foisonnant travail de l’artiste islandais.

Adaptée d’un classique de la littérature germanique, cette fascinante œuvre, aux relents wagnériens, où défilent de majestueux paysages peints à la main par l’artiste conceptuel, possède la particularité de se dérouler sans comédien sur scène.

Seuls 39 musiciens et 16 choristes de l’Orchestre Métropolitain accompagneront ce merveilleux hommage à la scénographie du théâtre traditionnel. La musique est signée par Kjartan Sveinsson, l’ex-membre du groupe Sigur Rós.

Et aussi l’expo

En marge du spectacle qui se déroulera au Théâtre Maisonneuve de la Place des arts, le public peut toujours se rendre au Musée d’art contemporain (MAC) pour la première exposition canadienne d’envergure sur le travail de Kjartansson.

Depuis le 11 février dernier, l’institution accueille dans ses murs un corpus de trois œuvres majeures qui s’inscrivent en continuité avec les explorations de l’artiste sur la performance couvrant ainsi un vaste spectre artistique, du théâtre à la musique, en passant par la sculpture et les arts visuels.

Parmi les installations, signalons la présence de The Visitors (2012), une œuvre magnifique et imposante qui se compose de neuf projections vidéo à l’échelle 1:1. Elle présente des musiciens, amis ou connaissances de l’artiste de 39 ans (incluant Kjartan Sveinsson) qui pendant près d’une heure interprètent une mélodie en s’accompagnant de différents instruments.

Présentées de façon collective, ces pièces sonores individuelles offrent un contraste puissant, mais subtil, où le spectateur se retrouve au cœur d’une pièce chorale ininterrompue.

Fils de comédiens, Kjartanson a toujours été fasciné par l’univers du théâtre notamment par les coulisses et l’idée de répétition. Il parsème d’ailleurs son travail de moments comiques et absurdes dans lesquels il représente les poses et les attitudes de diverses images d’artistes caricaturales.

Mais à travers ses œuvres spectaculaires et teintées d’humour, l’Islandais mixe la performance en direct et la musique atmosphérique afin de créer des environnements romantiques assumés.

Le résultat sonde le côté tragi-comique de l’existence humaine, où la tristesse se heurte au bonheur, l’horreur à la beauté et le drame au comique. Jouant avec les motifs de l’histoire de l’art – le peintre et son modèle, la sacralisation de l’atelier d’artiste et aussi sa déconstruction en rendant l’atelier accessible au public –, Kjartansson met en scène des performances caractérisées par la mélancolie.

Au cours de ces performances, qui s’étendent souvent sur plusieurs semaines, voire plusieurs mois, l’homme s’approche de ses propres limites physiques et psychologiques, dans la tradition des débuts de l’art performance, mais il explore aussi le statut de l’artiste et ses diverses représentations.

«Les sonorités explosives de la divinité» au MAC


Exposition Ragnar Kjartansson – Musée d'art contemporain – Du 11 février au 22 mai 2016 – macm.org

Les billets du spectacle Les sonorités explosives de la divinité sont en vente sur le site de la Place des arts.

Abonnez-vous à notre page HuffPost Québec Divertissement
Suivez-nous sur Twitter