BIEN-ÊTRE

Les 10 coiffures du printemps-été 2016 et les conseils de pro pour les recréer

25/02/2016 12:08 EST | Actualisé 25/02/2016 12:08 EST
Getty

Si seulement nous pouvions avoir la même tête que les mannequins des défilés printemps-été 2016… C’est maintenant chose possible: deux professionnels de la coiffure nous expliquent comment recréer 10 de ces looks.

1. Le chignon bas

Repéré lors des défilés Rag and Bone et Zac Posen.

Pourquoi on aime: Simple et élégant, il met le visage en valeur. Il est parfait avec un tailleur pour le bureau ou une robe asymétrique pour une soirée chic.

Les conseils de Roxane Cheibes, copropriétaire du salon Narcisse & Echo à Montréal: «On éponge les cheveux mouillés avec une serviette et on applique un produit texturisant. À l’aide d’un peigne à grosses dents ou d’une brosse, on ramène les cheveux vers l’arrière. On fait une queue de cheval basse, puis on tresse le brin et on le tourne pour former le chignon. Pour terminer, on fixe la pointe de la tresse au chignon avec une pince.»

Le produit: Crème matte Surf Hair Fructis, de Garnier, 7,49 $ les 150 ml.

2. Les boucles «au naturel»

Repérées lors des défilés: Stella McCartney et Tommy Hilfiger

Pourquoi on aime: Il était temps que les cheveux frisés aient leur revanche! Après des années de lissage au fer plat, on leur permet enfin d’afficher leurs vraies couleurs.

Les conseils de Roxane Cheibes: «On applique une crème qui définit les boucles sur les cheveux encore humides. On place les cheveux avec les doigts, car le peigne et la brosse affecteraient la forme naturelle de la boucle. On laisse ensuite sécher à l’air, tout simplement.»

Le produit: Mousse volumisante Ample Angora, de Shu Uemura Art of Hair, 42 $ les 150 ml.

3. La frange

Repérée sur les défilés: Alexander Wang et Rebecca Minkoff

Pourquoi on aime: Selon le type choisi, elle rend la coupe de cheveux rock’n’roll ou sexy. Courte, épaisse, effilée, longue, lisse ou frisée, il y en a pour tous les goûts.

Les conseils de Rodrigo Araneda, propriétaire du Salon O'lab à Montréal et ambassadeur Nioxin au Québec: «Pour une frange lisse et pleine de texture, on doit toujours envoyer le vent du séchoir du haut vers le bas, afin de ne pas la dépeigner. On sèche en la plaçant avec les doigts ou un peigne, puis on applique un produit volumisant et texturisant.»

Le produit: Sugar Lift Eimi, de Wella, 19,99 $ les 150 ml, en salon.

4 . La tresse lisse

Repérée sur les défilés: Proenza Schouler et Céline

Pourquoi on aime: Sécurisée en place par une queue de cheval, cette tresse est sophistiquée avec une blouse et un manteau long, mais athlétique avec des vêtements de sport.

Les conseils de Roxanne Cheibes: «On applique une crème anti-frisottis, puis on lisse les cheveux pour faire une queue de cheval à l’arrière. On divise le brin en deux ou en trois: à deux brins, on torsade toute la longueur, alors qu’à trois brins, on tresse. On attache et on vaporise un fixatif haute tenue.»

Le produit: Spray thermo-protecteur lissant Lissea, de René Furterer, 27 $ les 150 ml.


Les 10 coiffures du printemps-été 2016


5. La queue de cheval basse avec un ruban

Repérée lors des défilés: Adam Selman, Oscar de la Renta

Pourquoi on aime: Simple comme bonjour, mais ô combien joli, ce look ne demande pas beaucoup de travail. On donne le ton avec les couleurs du ruban, de gothique à romantique.

Les conseils de Roxanne Cheibes: «On applique un produit volumisant et on sèche les cheveux la tête renversée vers le bas. On crêpe légèrement les cheveux pour obtenir de la texture dans les longueurs et on attache de façon relâchée avec un élastique. Pour terminer, on recouvre l’élastique d’un ruban.»

Le produit: Spray effet coiffé décoiffé Spray à porter, de Kérastase Paris, 40 $ les 150 ml.

6. Les lulus basses

Repérées sur les défilés: Marni et Miu Miu

Pourquoi on aime: Un brin coquine, cette coiffure nous rappelle l’uniforme du collège. Elle est mignonne avec une chemise et un pantalon taille haute pour le bureau, mais aussi avec une minijupe pour un concert rock.

Les conseils de Roxanne Cheibes: «On crée une séparation au milieu de la tête, du front jusqu’à l’arrière de la tête. De chaque côté, on sépare les cheveux en deux brins: on attache le brin extérieur (celui le plus près de l’oreille) avec un élastique pour former une lulu, puis on torsade le deuxième brin autour de la lulu.»

Le produit: Laque professionnelle Infinium, de L’Oréal Professionnel, 23 $ les 500 ml.

7 . L’effet négligé

Repéré sur les défilés: Isabel Marant et Thakoon

Pourquoi on aime: Facile à obtenir et pratique pour les cheveux indisciplinés, le look savamment décoiffé est le sauveur des bad hair day. Il ajoute un je-ne-sais-quoi à n’importe quel look.

Les conseils de Rodrigo Araneda: «On sépare les cheveux en plusieurs grandes sections qu’on enroule autour d’un fer à friser. On doit toujours tenir la pointe de la mèche sur le fer pour éviter qu’elle ne frise: c’est ainsi qu’on obtient l’effet dépeigné. On applique ensuite un produit à base de sel de mer pour donner le look texturé du cheveu rêche sur la plage.»

Le produit: Fer à friser, de Conair, 29,99$, chez Jean Coutu.

8 . Le wet look

Repéré sur les défilés: Kenzo et Julien MacDonald

Pourquoi on aime: La nouvelle version de ce look culte est plus souple et versatile. Les cheveux ne sont pas figés sur la tête et peuvent donc être replacés. Magnifique avec un veston long.

Les conseils de Rodrigo Araneda: «On sèche les cheveux à la serviette jusqu’à ce qu’ils soient secs à 75 %. On les place avec un peigne à grosses dents ou une brosse, on applique un gel à effet brillant et on laisse sécher à l’air. Pour éviter le look durci du gel, on le mélange avec trois gouttes d’huile capillaire avant de l’appliquer: il ne séchera pas complètement, ce qui empêchera l’effet cartonné.»

Le produit: Liquid Steel, de Sebastian, 17,95 $ les 125 ml.

9. La raie de côté

Repérée sur les défilés: Emilio Pucci et Fendi

Pourquoi on aime: Une raie bien définie apporte structure et définition à la coiffure. En variant le côté de la séparation, on découvre une nouvelle facette de la coupe.

Les conseils de Rodrigo Araneda: «Pour trouver la raie naturelle, on brosse les cheveux humides vers l’arrière avec un peigne à grosses dents ou une brosse. En bougeant légèrement les cheveux, la séparation va se faire toute seule. Il faut éviter de faire une séparation trop basse, près de l’oreille: une séparation artificielle ne tiendra pas, car on travaille à l’encontre de la pousse du cheveu et de la gravité.»

Le produit: Soufflé volumisant Volume, de Herbal Essences Naked, 4,99 $ les 192 ml.

10. Le mouvement

Repéré lors des défilés: Rodarte et Anna Sui

Pourquoi on aime: C’est le parfait look de tous les jours. On oscille entre le calme plat et l’excentricité du volume pour obtenir un mouvement subtil, mais qui fait toute la différence.

Les conseils de Rodrigo Araneda: «Pour un mouvement naturel, on applique un produit qui protège contre la chaleur et qui rend le mouvement soyeux et brillant, puis on sèche au diffuseur. On veut profiter du volume naturel de la chevelure, au lieu de créer un mouvement artificiel.»

Le produit: Soin thermo-protecteur en vaporisateur, de Pantene Pro-V, 8,99 $