POLITIQUE

Marijuana : les libéraux laissent un « vide juridique », accuse Thomas Mulcair

24/02/2016 05:57 EST | Actualisé 24/02/2016 08:06 EST

OTTAWA – Le chef du NPD, Thomas Mulcair, accuse le gouvernement Trudeau de laisser un « vide juridique » en attendant la légalisation du cannabis.

« En refusant d’agir comme [les libéraux] ont promis de le faire, il y a des gens qui sont en train d’être arrêtés et condamnés pour possession simple au moment où l’on se parle », a dénoncé Mulcair.

thomas mulcair question period 2016

À son avis, Ottawa devrait changer la loi au plus vite, en commençant par la décriminalisation de la marijuana, puisque la légalisation est inévitable de toute façon.

Un juge de la Cour fédérale a déterminé, mercredi, que les consommateurs de marijuana pourront en cultiver leur propre cannabis à des fins médicales.

Quatre résidents de la Colombie-Britannique faisaient valoir que la législation de l’ancien gouvernement conservateur portait atteinte à la Charte des droits et libertés.

« C’est une décision incroyable à mes yeux, a déclaré Clayton Goodwin, un vétéran qui milite pour l’utilisation de cannabis médical. Cela permet aux plus pauvres d’avoir accès à cette médecine. C’est le plus gros problème sur la table selon moi. »

S’il salue cette décision, Goodwin dit qu’il faut faire preuve de « prudence ». Le gouvernement doit retourner à la table de dessin pour décider des étapes à venir.

« Nous avons des gens en prison, nous avons des gens qui ont été accusés au criminel et nous sommes stigmatisés », énumère-t-il.

Le député libéral Bill Blair, qui est responsable du dossier de la légalisation du cannabis, a rappelé mercredi que le Code criminel est toujours en vigueur et doit être appliquées.

« Les lois qui existent présentement, existent dans ce pays et nous sommes une nation de loi. Bien franchement, jusqu’à ce qu’on fasse appel de ces lois à travers les processus appropriés, elles doivent être maintenues, elles doivent être obéies », a dit l’ancien policier.

La ministre de la Santé, Jane Philpott, a également dit que le jugement rendu mercredi ne changeait rien à l’usage, la vente ou la commercialisation de la drogue à des fins récréatives.

En point de presse, elle a précisé que le gouvernement allait se pencher sur le dossier et déterminer les prochaines étapes sous peu.

Les conservateurs, eux, urgent le gouvernement de porter cette décision en appel.

INOLTRE SU HUFFPOST

Quelques exemples de lois sur le cannabis dans le monde