POLITIQUE

Baisse de revenus: Ottawa verse 250 millions pour soutenir l'Alberta

23/02/2016 12:25 EST | Actualisé 23/02/2016 12:30 EST
CP

Ottawa délie les cordons de sa bourse pour venir en aide à l'Alberta, province aux prises avec des turbulences économiques en raison de la dégringolade des prix dans le secteur de l'énergie.

Le ministre des Finances, Bill Morneau, a confirmé mardi que le fédéral verserait un peu plus de 250 millions de dollars à l'Alberta dans le cadre d'un programme de stabilisation.

«Les Canadiennes et les Canadiens s'attendent à ce que nous unissions nos efforts pour aider les familles à traverser les périodes difficiles», a plaidé le ministre par voie de communiqué.

«Lors de mon récent passage à Calgary, j'ai pu moi-même constater les défis auxquels les familles albertaines font face (...)», a-t-il ajouté dans la même déclaration.

Les défis en question sont tels qu'Ottawa a déterminé que l'Alberta était admissible au paiement maximal prévu au programme de stabilisation fiscale fédéral, qui est de 60$ par habitant, pour un total de 251,4 millions.

Le programme de stabilisation fiscale aide les provinces faisant face «à des baisses importantes de leurs revenus d'un exercice à l'autre à cause d'un ralentissement économique exceptionnel», précise le ministère des Finances dans un document d'information.

La première ministre néo-démocrate de l'Alberta, Rachel Notley, avait officiellement fait cette demande d'aide financière au premier ministre du Canada, Justin Trudeau, lors de la visite de ce dernier à Edmonton au début du mois de février.

Ottawa s'est engagé lors de cette même rencontre à accélérer les versements de 700 millions $ déjà prévus en infrastructure pour la province de l'ouest, où 19 600 emplois ont été perdus en 2015 - le pire résultat à ce chapitre depuis la récession de 1982.

La ministre fédérale de l'Emploi, MaryAnn Mihychuk, répète de son côté depuis plusieurs semaines qu'elle planche sur des mesures visant à rendre l'accès à l'assurance-emploi plus flexible pour les travailleurs touchés par la situation économique en Alberta.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter