NOUVELLES

Agacé par un entraîneur, l'arbitre rentre au vestiaire en plein match Leverkusen-Dortmund

22/02/2016 09:31 EST | Actualisé 22/02/2016 09:38 EST

Quelques minutes surréalistes en plein match. Alors que le Borussia Dortmund et le Bayer Leverkusen s'affrontaient, dimanche 21 février, à l'occasion de la 22e journée du Championnat d'Allemagne, l'arbitre de la rencontre a tout simplement décidé de quitter le terrain, vexé par le comportement de l'entraîneur du Bayer.

À la 68e minute du match, un échange virulent oppose l'arbitre du match, Felix Zwayer, au coach de Leverkusen, Roger Schmidt, qui estime que le coup franc à l'origine du but d'Aubameyang avait été trop rapidement joué. Visiblement agacé par les remarques de l'entraîneur, qui refusait de quitter le terrain après avoir été expulsé, l'arbitre décide de regagner les vestiaires.

[Scène surréaliste lors de Leverkusen-Dortmund] A la 68e minute de jeu, la rencontre a été interrompue une dizaine de...

Posted by beIN SPORTS France on Sunday, February 21, 2016

Après plusieurs minutes d'incompréhension totale sur la pelouse et dans les tribunes, les joueurs décident eux aussi de quitter la pelouse. Le match a finalement pu reprendre après neuf minutes de pause, le temps pour Roger Schmidt d'accepter son renvoi dans les tribunes. Peut-être déstabilisés par cet accrochage plutôt insolite, les joueurs de Laverkusen n'ont pas réussi à battre Dortmund, qui s'est imposé (1-0) à l'issue de la rencontre.

Une sanction sans explication, selon Leverkusen

« Interrompre le match et provoquer cette pagaille n'était pas nécessaire », s'est emporté au micro de Sky Rudi Voller, le directeur sportif de Leverkusen. « On peut envoyer l'entraîneur dans les tribunes, mais encore faut-il lui expliquer pourquoi, ce qu'il n'a pas fait », a-t-il ajouté.

Herbert Fandel, responsable des arbitres à la fédération allemande, a estimé que l'homme en noir avait « pris la bonne décision » et qu'en « aucun cas un entraîneur ne peut ignorer la décision ».

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

Les publicités du Super Bowl 50