DIVERTISSEMENT

La «web thérapie» de Christine Beaulieu

20/02/2016 06:10 EST | Actualisé 20/02/2016 06:11 EST
Facebook Christine Beaulieu

La comédienne Christine Beaulieu tiendra un rôle dans Web Thérapie, nouvelle série de TV5 que les téléspectateurs pourront voir en juin prochain, et qui est l’adaptation de la comédie américaine Web Therapy, créée et interprétée par Lisa Kudrow sur Showtime entre 2011 et 2015.

Chez nous, c’est Édith Cochrane qui incarnera le personnage central de Web Thérapie, Florence Champagne, une femme qui travaille dans le milieu financier et qui, du jour au lendemain, s’improvise psychologue, et offre des «consultations-minutes» virtuelles à ses «patients». Pierre Brassard, Stéphane Archambault, Diane Lavallée, Anne-Marie Cadieux, Pascale Bussières, Sarah-Jeanne Labrosse, Antoine Vézina, Marie-Soleil Dion et Olivier Morin apparaîtront tous dans la première saison.

Quant à Christine Beaulieu, elle personnifiera la conjointe d’un des clients de Florence Champagne.

«Mais leur couple est un peu fucké, rigole l’actrice. C’est une série vraiment bien écrite, où tout est plus vrai que vrai. On se demande parfois si les dialogues ont vraiment été écrits.»

Le tournage de Web Thérapie est présentement en cours. À l’origine, aux États-Unis, Web Therapy se déclinait en capsules web de quelques minutes seulement, avant d’être remaniée en épisodes de 30 minutes pour la télévision.

Après En thérapie, avec François Papineau (qui était la version québécoise du concept américain In Treatment, lui-même dérivé d’un format israélien, Be Tipul), Web Thérapie sera la deuxième émission de TV5 à s’intéresser au métier de psychologue.

L’après-Mirage

Christine Beaulieu vient de vivre une année professionnelle faste grâce au film Le mirage, de Ricardo Trogi qui, en plus d’avoir été l’une des productions les plus populaires au cinéma québécois en 2015, a permis à celle qui y interprétait Roxanne, l’objet de fantasme de Patrick (Louis Morissette), de décrocher deux nominations d’importance : une pour la Meilleure interprétation féminine dans un rôle de soutien aux Prix Écrans canadiens, et l’autre comme Meilleure actrice de soutien au Gala des Jutra (dont le nom sera bientôt changé).

«On ne s’attend pas à être en nomination, hasarde Christine Beaulieu. Je n’avais pas pensé à ça. Je dois avouer que ça me bouleverse. Je suis heureuse, touchée, étonnée… Ça me fait plaisir, ça me fait du bien.»

Celle qui avait campé des personnages d’importance, entre autres, dans le téléroman Virginie et dans le film Ceci n’est pas un polar, a néanmoins vu son visage être révélé à un très large public grâce au Mirage.

«Le mirage est un film très important pour moi, que j’aime beaucoup. Le rôle de Roxanne m’a permis de me dépasser, et de faire face à certaines particularités de moi-même, que j’avais peut-être de la misère à assumer. J’ai travaillé avec une équipe formidable, qui m’a donné tout l’espace dont j’avais besoin pour faire mon personnage, comme j’avais envie de le faire.»

Christine Beaulieu planche en ce moment sur un projet de théâtre documentaire, qui lui exige beaucoup de temps d’écriture, et qui sera à l’affiche prochainement.

Le film Le mirage sera projeté ce samedi, 20 février, à 20h45, au Cinéplex Odéon Quartier latin, dans le cadre des Rendez-Vous du cinéma québécois. Le DVD du Mirage est également en vente.

Les Rendez-Vous du cinéma québécois se poursuivent jusqu’au 27 février.

Abonnez-vous à notre page HuffPost Québec Divertissement
Suivez-nous sur Twitter

Des citations marquantes dans les écrans québécois