POLITIQUE

Ottawa veut s'attaquer à l'itinérance chez les vétérans

18/02/2016 05:00 EST | Actualisé 18/02/2016 05:01 EST

OTTAWA _ Le ministre des Anciens Combattants a indiqué que le problème de l'itinérance chez les vétérans était en tête de ses priorités et que le gouvernement Trudeau s'y attaquerait à l'aide d'une stratégie globale.

Kent Hehr a déclaré jeudi à la rencontre de la Conférence des associations de la défense, à Ottawa, que son ministère n'avait jamais eu tous les outils _ ou le mandat _ pour aborder cet enjeu.

Jusqu'à maintenant, le ministère se concentrait principalement sur l'octroi des prestations et sur les autres programmes destinés aux vétérans, a-t-il affirmé.

Une récente étude d'Emploi et Développement social Canada révèle qu'il y a au moins 2250 vétérans sans abri au pays, mais le ministère a prévenu que les données étaient loin d'être complètes. Les chiffres sont tirés d'une base de données de 60 refuges d'urgence de partout au Canada.

M. Hehr a ajouté qu'il avait discuté avec les autres ministres de l'intention du gouvernement d'augmenter les logements sociaux et de l'impact de cette politique sur les anciens combattants. Il a toutefois tenu à souligner qu'il était encore trop tôt pour dire ce que fera le gouvernement.

La semaine dernière, le ministre a ordonné à son ministère d'établir un secrétariat des priorités qui s'axera autour de trois enjeux: l'amélioration du soutien offert aux vétérans sans abri, l'adoption de mesures de soutien pour les familles des vétérans, ainsi que la création de mesures de soutien pour les vétérans en transition vers une carrière civile.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

Les portraits d'itinérants de Lee Jeffries