Huffpost Canada Quebec qc

Manifestation à Montréal pour un réinvestissement massif en éducation (VIDÉO/PHOTOS)

Publication: Mis à jour:
Imprimer

Des centaines d'enseignants et parents, ainsi que des députés de l'opposition à Québec, se sont rassemblés samedi après-midi à Montréal pour exiger du gouvernement Couillard un réinvestissement massif en éducation.

La manifestation, organisée par la Fédération autonome de l'enseignement (FAE) qui n'a pas encore conclu d'entente contractuelle avec le gouvernement, s'est mise en branle dès 13 h aux abords du Marché Maisonneuve pour se terminer vers 15 h à l'esplanade du Parc olympique.

Les manifestants ont défilé dans le quartier Hochelaga-Maisonneuve devant des écoles vétustes ainsi que des établissements accueillant des enfants avec des besoins particuliers ou issus de milieux défavorisés. À l'heure actuelle, trois écoles sont fermées dans le quartier en raison de leur mauvais état.

Close
Manifestation pour un réinvestissement dans l'éducation (16 janvier 2016)
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée


« Pourquoi on a choisi le quartier? Car les choix de Philippe Couillard nuisent à tous, mais particulièrement aux plus vulnérables. On a voulu aussi clairement dire au gouvernement qu'il affecte le quotidien des Québécois. »
— Sylvain Mallette, président de la FAE

La « première responsabilité » du ministre de l'Éducation, François Blais, est d'être le « gardien de l'école publique », a souligné le président de la FAE, Sylvain Mallette.

Même si ce dernier s'est rendu vendredi à l'école Saint-Jean-de-Matha, dans Ville-Émard, pour annoncer une augmentation budgétaire de 500 millions de dollars, ce n'est pas suffisant, selon M. Mallette.

« C'est à coup de milliards qu'il faut réivestir dans les écoles publiques. Au cours des 10 années, c'est plus d'un milliard de dollars qu'on a imposé en terme de compressions aux écoles publiques. [...] Il doit se doter d'un plan à long qui va soutenir les budgets des écoles publiques », a-t-il lancé.

Les négociations se poursuivent

La FAE est toujours à la table de négociations avec le gouvernement. M. Mallette estime que la défense de l'école publique et l'amélioration des conditions d'apprentissage des élèves sont des enjeux sociaux qui dépassent largement les frontières des négociations menées avec le gouvernement.

La Fédération de la santé et des services sociaux de la CSN, qui a demandé à ses membres de rejeter l'entente de principe conclue par la centrale avec Québec était également présente à la manifestation, tout comme le mouvement « Je protège mon école publique ».


Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

À lire aussi sur le HuffPost Québec

Close
Les enseignants manifestent (30 septembre 2015)
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction