NOUVELLES

Les terrasses migreront au centre de la place Jacques-Cartier

14/01/2016 10:53 EST | Actualisé 14/01/2016 10:53 EST

Les terrasses adossées aux restaurants de la place Jacques-Cartier, l'un des endroits de Montréal les plus fréquentés par les touristes, seront appelées à disparaître.

La Ville de Montréal a l'intention de mettre des terrasses au centre de la place, ce qui obligera les serveurs à parcourir 7 mètres avant d'arriver à leurs clients.

Il s'agira donc d'un changement majeur pour les restaurateurs.

Les terrasses seront dotées de contours vitrés et d'un toit à auvent rétractable pour protéger les clients des intempéries. Elles doivent aussi être éclairées et chauffées.

placejacquescartier

L'aménagement, confié à Atelier VAP, doit être prêt à temps pour la saison touristique 2017, année du 375e anniversaire de Montréal.

Il s'agit d'un chantier qui ne devrait pas créer de problèmes pour les commerçants autour, affirment les responsables.

L'objectif de la Ville est de permettre un accès plus facile aux commerces qui bordent la place et de faire découvrir la diversité du patrimoine architectural qu'on y trouve.

Le nouvel aménagement doit aussi permettre d'accueillir des évènements d'animation hivernaux, comme un marché de Noël, une fois la saison des terrasses terminées.

L'esplanade située le long de la rue de la Commune sera mise à la disposition des artistes-peintres ou d'autres artisans, dans un modèle inspiré des bouquinistes installés le long de la Seine, à Paris.

Les portraitistes et les caricaturistes pourront continuer de travailler sur la place. Un espace au bas de la place sera réservé aux musiciens.

Le projet doit aussi donner lieu à une amélioration de la traverse séparant la rue de la Commune et le Vieux-Port et à un nouvel aménagement de la rue Saint-Amable destiné à confirmer son caractère piétonnier.

Une partie de la place de La Dauversière doit aussi être aménagée de manière à ce qu'on puisse y présenter des projections de Montréal en histoires, comme Cité mémoire.

L'administration Coderre songe également à installer des toilettes publiques sur la place, ce qui est réclamé depuis plusieurs années.

Le coût du projet, qui s'inscrit dans la foulée d'un plan de protection et de mise en valeur du Vieux-Montréal présenté en 2013, est évalué à 5 millions de dollars.

Le Ville dit qu'elle offrira du soutien financier aux propriétaires et aux commerçants des secteurs désignés en fonction de certains critères.

Avec les informations de François Cormier

Nos terrasses préférées au Huff Post Qc

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter