INTERNATIONAL

Navires américains arraisonnés en Iran: les marins libérés

13/01/2016 06:02 EST | Actualisé 13/01/2016 06:02 EST

Les 10 marins américains arrêtés mardi à bord de deux navires militaires entrés dans les eaux territoriales iraniennes dans le golfe Persique ont été libérés, annonce mercredi un communiqué des Gardiens de la révolution iranienne lu à la télévision d'État.

« Après examen, il s'est avéré que leur entrée dans les eaux territoriales du pays n'était pas intentionnelle. Après avoir présenté des excuses, ils ont été libérés dans les eaux internationales », indique le communiqué.

Ces deux navires, saisis par les forces navales des Gardiens de la révolution près de l'île de Farsi, sont entrés dans les eaux iraniennes à cause d'une panne de leur système de navigation, avait indiqué l'amiral iranien Ali Fadavi quelques heures plus tôt à la télévision d'État.

Les marins américains n'avaient pas d'intentions hostiles et ne voulaient pas se livrer à de l'espionnage, avait-il ajouté.

Selon un responsable américain ayant requis l'anonymat, les États-Unis ont perdu le contact avec les deux bateaux entre le Koweït et Bahreïn. Les équipages comprennent neuf hommes et une femme.

Le conseiller adjoint du président Obama à la sécurité nationale, Ben Rhodes, a indiqué mardi que l'administration s'activait à résoudre la situation et s'était dit optimiste de voir revenir les membres d'équipage sous peu.

Le secrétaire d'État américain, John Kerry, et son homologue iranien, Mohammad Javad Zarif, ont eu un échange téléphonique pour discuter du sort des équipages, a indiqué un diplomate américain s'étant lui aussi exprimé sous couvert de l'anonymat en entrevue à l'AFP.

Selon une des sources de l'agence, M. Zarif avait assuré que les marins pourraient reprendre leur route « rapidement ».

Les deux pays n'ont plus de relations diplomatiques depuis plus de 35 ans. MM. Kerry et Zarif étaient toutefois les deux principaux négociateurs de l'accord sur le nucléaire iranien, conclu l'an dernier.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Crise sur le nucléaire iranien : les grandes dates