NOUVELLES

Alex Galchenyuk s'excuse pour l'«incident» avec sa copine

13/01/2016 01:48 EST | Actualisé 13/01/2016 04:53 EST

Alex Galchenyuk a fait son mea culpa après l'entraînement du Canadien mercredi, à Brossard, au lendemain des révélations de l'arrestation de sa copine en raison d'une dispute conjugale survenue tôt dimanche matin au domicile du joueur.

« Je suis désolé pour cet incident. La dernière chose que je veux est d'être une distraction », a dit le numéro 27, qui n'avait pas rencontré les médias mardi.

Ironiquement, en l'absence de Max Pacioretty en congé thérapeutique, Galchenyuk se retrouvait sur la même unité que Devante Smith-Pelly, présent chez lui dimanche.

« J'apprécie que vous me posiez toutes ces questions, mais ça concerne également ma vie privée », a ajouté Galchenyuk, qui tentait de détourner l'attention.

Le principal intéressé a toutefois indiqué que toute cette histoire lui a donné une « leçon de vie ».

Michel Therrien s'est également adressé à la presse.

« On les entoure du mieux qu'on peut. On ne peut pas leur tenir la main 24 heures par jour, a déclaré l'entraîneur-chef. Dans un monde idéal, j'aimerais que mes joueurs rentrent manger des biscuits et boire du lait au chocolat. La réalité est autre. »

Comme ça a été le cas lors des deux journées précédentes, le gardien Carey Price a patiné en solitaire sans pousser avec force.

Par contre, la direction de l'équipe n'a pas permis aux caméras de télévision de le filmer au niveau de la glace, refoulant caméramans et équipements plus haut dans les gradins.

Le défenseur Tom Gilbert a lui aussi patiné à l'écart, mais il semble se rapprocher d'un retour au jeu.

Autrement, c'était la routine habituelle avec l'attention portée sur l'avantage numérique comme à chaque début de séance.

Le Canadien amorcera jeudi une série relevée de trois matchs en quatre soirs. D'abord, il accueillera les Blackhawks de Chicago jeudi, puis il visitera les Blues à St. Louis samedi et les Blackhawks dimanche.

Mike Condon défendra la cage du CH jeudi soir au Centre Bell.

  • Les trios à l'entraînement :
  • Andrighetto-Plekanec-Gallagher
  • Eller-Galchenyuk-Smith-Pelly
  • Fleischmann-Desharnais-Byron
  • Carr-Mitchell-Flynn

Les pires tirs de pénalité au hockey

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter