NOUVELLES

Samar Badawi, soeur de Raïf Badawi, emprisonnée

12/01/2016 01:39 EST | Actualisé 12/01/2016 04:39 EST
TOBIAS SCHWARZ via Getty Images
An Amnesty International activist holds a picture of Saudi blogger Raif Badawi during a protest against his flogging punishment on January 29, 2015 in front of Saudi Arabia's embassy to Germany in Berlin. The 30-year-old Saudi has been sentenced to 1,000 lashes for insulting Islam and is serving a 10-year jail term - a case which has drawn widespread international criticism. AFP PHOTO / TOBIAS SCHWARZ (Photo credit should read TOBIAS SCHWARZ/AFP/Getty Images)

La soeur aînée du blogueur et défenseur des droits de la personne Raif Badawi, la militante Samar Badawi, a été arrêtée et incarcérée mardi par les autorités de l'Arabie saoudite, a affirmé la Fondation Raif Badawi pour la liberté.

La nouvelle de l'arrestation a aussi été diffusée sur Twitter par Ensaf Haidar, la femme de Raif Badawi, qui vit maintenant au Québec avec leurs enfants.

Samar Badawi aurait été arrêtée, car les autorités saoudiennes lui reprochent d'avoir alimenté le compte Twitter de Waleed Abulkhair, militant et avocat de Raif Badawi - puisque l'avocat est emprisonné, mais que son compte est toujours actif - et d'avoir publié une photo de Waleed de l'intérieur de la prison.

Sur le compte de Waleed Abulkhair, la libération de Samar Badawi y est d'ailleurs réclamée.

L'homme est son mari, mais il semble qu'elle aurait apparemment divorcé sous la pression des autorités, après l'arrestation de celui-ci, croit la Fondation. Ils ont un enfant ensemble.

Elle est détenue à la prison centrale de Dharan où sont aussi emprisonnés Raif Badawi et Waleed Abulkhair, a précisé Évelyne Abitbol, directrice générale et cofondatrice de la Fondation mise sur pied en septembre dernier. Elle ne veut pas révéler comment elle a obtenu cette information afin de protéger les personnes impliquées.

Samar Badawi a été récipiendaire en 2012 d'un prix de l'International Women of Courage Awards remis par le département d'État américain pour son travail en faveur de l'égalité des femmes en Arabie saoudite, distinction reçue des mains de l'épouse du président, Michelle Obama, et de l'ancienne secrétaire d'État et candidate aux primaires du Parti démocrate, Hillary Clinton.

Raif Badawi purge actuellement une peine de prison de 10 ans et a été condamné à 1000 coups de fouet pour sa critique des dirigeants religieux saoudiens. Il est incarcéré depuis juin 2012.

Qui est Raif Badawi?

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter